L’homme multiorgasmique existe-il ?

L’homme multiorgasmique existe-il ?

Lors de notre dernier Congrès International de Santé Naturelle en octobre 2016, nous avons eu la chance d’explorer et de découvrir de nombreux sujets de santé naturelle.

Ces deux jours ont été pour moi l’occasion d’étayer nombre de connaissances que je pouvais avoir dans différents domaines. Et il y avait matière à apprendre ! Nous avons vécu plus de 30 conférences avec autant de conférenciers et quelques 82 ateliers…

Vous vous demandez sûrement comment j’ai réussi à suivre toutes les interventions de nos prestigieux orateurs…

Pour ceux d’entre vous qui étaient sur place, cela paraîtra d’autant moins crédible, que vous m’avez vu courir dans tous les sens pour tenter de régler telle ou telle contingence matérielle, lorsqu’elles se présentaient.

Cela dit, j’ai passé deux journées magnifiques. Même si mon attention n’était peut-être pas portée sur le contenu autant que je l’aurais voulu.

Quelques jours après le Congrès, un ami m’a dit : « J’ai eu d’excellents retours sur l’événement, comme j’aurais aimé pouvoir être présent !».

J’ai pensé à ce qu’il me disait et je lui ai répondu :
« Oui, moi aussi, j’aurais aimé y être ! »

En vérité, ce n’est pas sur place que j’ai découvert le fabuleux travail de nos orateurs mais chez moi, bien au calme avec un thé vert à la main et mon cahier bleu pour noter les informations les plus marquantes.

Grâce à la clé USB réalisée par notre équipe de techniciens (que je remercie au passage) j’ai pu retrouver l’ensemble des conférences proposées durant le Congrès. Et si l’envie vous en dit, je vous engage à faire de même. Vous ne le regretterez pas !

Parmi les sujets que j’ai découvert à l’occasion de ce visionnage, je vous en livre un qui vous intéressera directement…ou peut-être votre conjoint. J’ai appris qu’un homme pouvait devenir «multi-orgasmique ! »

 

Sexualité : quand la médecine chinoise nous apprend le savoir-vivre !

Grâce à la charmante Anaïs Languebien, nous avons eu l’occasion d’aborder la question de la sexualité en médecine chinoise dans une salle comble. L’attente du public était grande.

Notre conférencière est diplômée en acupuncture, passionnée de médecine chinoise et a réalisé son mémoire de fin d’études sur la sexualité.

C’est une spécialiste !
Nous n’avons pas été déçus.

Anaïs Languebien a animé une conférence magnifique alliant culture, philosophie orientale et occidentale, médecine chinoise et sagesse taoïste pour nous expliquer comment les chinois, depuis la nuit des temps, perçoivent la sexualité.

 

Et que nous dit la vieille sagesse chinoise ?

D’abord, les chinois ont une approche complémentaire de la démarche grecque. Si le fronton du temple de Delphes exhortait le visiteur à se connaître lui-même pour y trouver la connaissance des dieux et de l’univers, les chinois proposent, quant à eux, la démarche inverse qui pourrait être retranscrite par cette phrase : « Connais l’univers et tu te connaîtras toi-même ».

Ainsi, pour eux, la compréhension de la nature et de l’environnement est un élément central de la connaissance des hommes et des femmes. Pour soigner l’homme, mieux vaut connaître la nature.

Par ailleurs, les chinois pensaient que nous disposions d’une quantité définie d’énergie à notre naissance.

C’est comme si la vie, que chacun d’entre nous a reçue, était une bougie.
Certaines personnes ont une grande bougie et pourront vivre très longtemps, d’autres une minuscule, celles-là sont décédées à la naissance ou peu après. Nous ne choisissons pas la taille de la bougie que nous recevons. En revanche, notre mode de vie a une incidence sur la vitesse à laquelle elle se consume. Cela dépend de comment nous utilisons notre énergie, notre Qi [1]. Notre sexualité a une incidence directe sur ce Qi.

En Orient, comme en Occident, les anciens ont constaté une contradiction dans la sexualité entre le plaisir qu’elle procure et la perte d’énergie qu’elle peut engendrer. On y retrouve en Chine, l’éternelle contradiction entre le Yin et le Yang qui renvoie aux contradictions complémentaires de la vie (féminin/masculin, âme/corps, lune/soleil, fraîcheur/chaleur, désir/calme, etc.)

Pour conserver sa santé, les chinois pensaient qu’il fallait dépasser cette contradiction.

Afin d’y parvenir, les vieux taoïstes de l’empire du Milieu suggèrent, dans leurs traités, que l’on éduque la jeunesse à la sexualité. Ainsi, la tradition voulait qu’aux jeunes époux épris l’un de l’autre, on offrît un traité de sexualité leur permettant de bien lancer leur voyage à deux.

Mais le souci des sages n’était pas de créer une société de la performance sexuelle. La connaissance du corps, du sien, de celui de l’autre ne suffit pas. Ils rappellent que « faire l’amour » sans amour épuise l’énergie. Ainsi donc, depuis des temps immémoriaux, on préconise, en Chine, d’accorder le corps et l’âme dans tous les mouvements de la vie, ceux de l’amour y compris.

Faire l’amour chez les taoïstes, c’est reproduire l’union sacrée entre le ciel et la terre. L’interaction entre les deux, l’énergie de la terre nourrit le ciel qui, en retour, ensemence la terre.
En termes plus concrets, cela veut dire que l’homme doit apprendre à puiser son énergie chez la femme et la lui rendre en retour.

Hommes et femmes, par des exercices de respiration, de méditation, etc., peuvent apprendre à canaliser leurs énergies et à se mettre au diapason.

Et c’est ainsi qu’un homme capable de « garder sa semence » est capable de devenir un homme multi-orgasmique.[2]

Si vous souhaitez aller plus loin dans la découverte de ce sujet, je vous propose de retrouver la conférence d’Anaïs Languebien sur la clé USB du Congrès que vous pouvez vous procurer ici.

Vous pouvez également retrouver ici son mémoire d’étude qui complétera son propos.

Par ailleurs, dans notre clé USB, vous pourrez retrouver un grand nombre de sujets passionnants, divers et variés.

Ce que je vous ai raconté ne représente qu’une minuscule partie de tout le savoir contenu dans ce support.

Vous pourrez les regarder de chez vous tranquillement, à votre rythme.
Vous pourrez les conserver à vie et même les transmettre à vos enfants et petits-enfants. Vous pourrez enfin en faire un cadeau à quelqu’un à qui vous voulez du bien.

Bref, c’est un produit qu’il est bon d’avoir à la maison !
En commandant la clé USB, vous aurez accès à vie à l’ensemble de ces conférences pour le prix dérisoire d’1,5 € la conférence !

Ce n’est rien par rapport aux précieuses informations que vous pourrez découvrir à travers nos clés !

Pour commandez la vôtre, rendez-vous ici !

Naturellement vôtre,

Augustin de Livois
PS : La clé USB du Congrès 2015 est également toujours disponible…2 fois plus de conférences et de savoirs pour être en bonne santé au naturel ! Retrouvez nos différentes offres ici.


Sources :

[1] Qui se dit « tchi »
[2] Sur ce sujet, lire l’excellent livre de Mantak Chia, l’Homme multi-orgasmique, Trédaniel

Laisser votre témoignage