Connaissez-vous la logique émotionnelle ?

Connaissez-vous la logique émotionnelle ?

« Comment, à défaut de trouver une molécule du bonheur, la connaissance du cerveau peut-elle nous rendre plus heureux ? Comment la compréhension biologique de notre corps peut-elle nous permettre de mieux connaître notre esprit ? Comment peut-elle même participer à la réalisation de ses potentiels ? »

Ainsi commence le livre de Catherine Aimelet-Périssol : « Comment apprivoiser son crocodile »[1] qui s’appuie sur la « bio-logique » ou logique de la vie pour décrypter nos émotions. L’auteur ajoute : « Il s’agit de naître à soi même par la connaissance de cette biologique ancrée dans notre système nerveux et qui répond à un seul et même objectif : vivre ! »

A travers ce livre, nous sommes invités à écouter nos émotions parce qu’elles sont un message codé. Elles sont un mécanisme de défense grâce auquel nous pouvons identifier nos besoins. Catherine Aimelet-Périssol en distingue trois : besoin de sécurité, d’identité, de réalité d’être, qui viennent juste après ceux de boire, manger et se reproduire.

Répondre à nos besoins fondamentaux en écoutant nos émotions, c’est en fin de compte, apprendre à vivre.

A la croisée des chemins entre philosophie, psychologie et santé naturelle, la logique émotionnelle est un domaine d’exploration infini dans lequel chacun peut entrer. Demeuré largement inconnu jusqu’à ce jour, le monde des émotions – de nos émotions – s’ouvre petit à petit à la fois grâce au progrès de la science et grâce aux clés que nous donnent des médecins, des psychologues et des chercheurs qui nous donnent des mots et des outils pour nous lancer à la découverte de nous même et des autres.

Car l’idée maîtresse de la logique émotionnelle s’inscrit dans la lignée de l’approche socratique : « connais-toi toi-même et tu connaîtras l’Univers et les dieux » ou pour citer, Catherine Aimelet-Périssol une dernière fois : « Le miroir [de nos émotions] est une façon de rentrer en contact avec soi et de ne plus se fuir ».

Pour aller plus loin :

http://www.logique-emotionnelle.com/

Livres de Catherine Aimelet Périssol:

Aimer, guérir, ou la logique du corps, Buchet-Castel, 1988

Comment apprivoiser son crocodile, Ed Robert Laffont, 2002

Quand les crocodiles s’emmêlent, Ed Robert Laffont, 2005

Mon corps le sait, Ed Robert Laffont, 2008

 



[1] Comment apprivoiser son crocodile, éditions Robert Laffont, 2002

10 témoignages

  1. « Il s’agit de naître à soi même par la connaissance de cette biologique ancrée dans notre système nerveux et qui répond à un seul et même objectif : vivre ! »

    je trouve cela géniale
    nous avons tous une petite voix à l’inter rieur de nous nous même
    qu’on appelle aussi l’intuition, qui nous dirige et aide a nous prendre la bonne décision
    au lieu de se laisser prendre par les émotions, sentiments
    qui parfois nous font prendre des chemins irréparables

    mais c’est vrai c’est un apprentissage de se connaitre sois même
    apprendre de se contrôler

  2. J’ai perdu ma maman la semaine dernière à l’âge de 102 ans. Je me suis beaucoup occupée d’elle durant les dernières années de sa vie et je l’ai accompagnée dans ses derniers jours.

    Cette perte a provoqué chez moi une grande tristesse et sur le plan émotionnel une perte totale de mon énergie, accompagnée de perte de l’équilibre à chaque fois que je dois bouger un peu, surtout lorsque je me penche, de nausées et d’étoudissements comme si j’avais reçu un coup sur la tête. Tout mon corps souffre: ma tête, mes jambes, mes articulations et pour peu que je mange un peu, j’ai l’impression d’avoir avalé du plomb. Je m’attendais donc à cette tristesse profonde mais je ne pouvais pas m’imaginer qu’une telle perte pouvait provoquer autant de troubles physiques.

    J’avais déjà perdu des proches (mari, papa, beau-père, belle-mère, amis)et je connaissais les dégats que provoque un deuil mais c’est la première fois que je ressents autant de maux physiques.

    Bien cordialement,

  3. Bonjour,
    Le Dr Bach après de longues années de recherche médicale et sur la nature humaine, a conclu que la maladie est l’aboutissement de nos émotions « perturbées ». Il a définit 38 états émotionnels classés dans 7 grands groupes : les peurs, l’indécision, l’abattement et le désespoir, le souci excessif pour le bien-être d’autrui, le manque d’intérêt pour le présent, la solitude, l’hypersensibilité aux influences extérieures. Il a trouvé 38 fleurs (les Fleurs de Bach) capables d’harmoniser ces états émotionnels. Il est intéressant de voir que des études plus récentes arrivent aux mêmes conclusions. Merci

  4. A quand ce type de conférence à Rennes?

  5. Laissez libre cours a vos émotions et pleurez si vous en avez besoin. Il n’y a aucune honte et brisez les tabous, ils ne font qu’amplifier le mal-être. Vous ne vous en porterez que mieux. Des médecins, des psychologues sont là pour nous aider. Il faut trouver l’oreille qui saura vous entendre. Je l’ai trouvée et j’ai pu me comprendre, c’est un travail difficile et douloureux mais j’ai finis par trouver mon équilibre. Bon courage a tous les curieux.

  6. bonjour, je découvre la logique émotionnelle et je me souviens. A trente-cinq ans, j’ai eu suite à un accouchement un problème grave au bassin avec beaucoup de conséquences secondaires (infections diverses et variées, impossibilité de marcher etc.)Je posais des questions

  7. J’AI RECU CETTE INFORMATION ET JE SUIS UN PEU FRUSTREE DE NE PAS HABITER PARIS ET DE NE PAS AVOIR L’OPPORTUNITE DE LA VENUE D’ASSEZ DE SPECIALISTES EN GUYANE
    FORMATRICE EN COMMUNICATION, RELATIONS HUMAINES ET DEVELOPPEMENT PERSONNEL, EN FORMATION DE THERAPEUTE EN DECODAGE BIOLOGIQUE, JE SUIS TRES INTERESSEE PAR TOUS CES SUJETS
    MERCI DE CONTINUER A ME TRANSMETTRE LES INFOS PEUT-ETRE QU’UN JOUR JE POURRAI PARTICIPER A L’UNE DE VOS RENCONTRES

    BIEN A VOUS
    RMC

  8. lorsque mon corps n’a plus envie de prendre un médicament , je sents un :non , au fond de moi .J’en parle au médecin qui sourit et me dit : on peut essayer. En fait j’ai déjà arrêté et souvent ça met 2 mois pour en ressentir un bienfait énorme . C’est vous dire que j’ai été joliment intoxiquée.
    Scanner du dos pas très beau du tout ; le médecin me fait une piqûre( il n’a pas osé dire infiltration , car j’avais dit que je n’en voulais pas).
    JOLI : 8 jours après: nausées, vertiges, vaumissements durant 4 heures , à sec bien sûr .J’ai eû très peur; le médecin de garde m’a dit : vous avez un soufle au coeur . Première nouvelle!
    En fait mon coeur pouvait très bien lâcher aussi.
    Je me remets péniblement.

  9. Je suis prisonnière de mes émotions, lesquelles m’apportent tristesse et violence et dégout de ma personne.Je découvre l’existence des livres de Catherine Aimet-Perissol.Enfin quelqu’un qui désire passer sa connaissance pour 1 mieux être! J’aimerai vraiment participer à ses stages pour me  » réparer  » 1 bonne fois pour toute, et me débarrasser de toutes ces  » scories « .
    Réparer permet d’aimer et être aimé!
    J’espère qu’1 jour elle viendra dans la région de Montpellier.B

  10. La logique émotionnelle… Voilà des années que j’apprends à la décrypter ! Elle est multiple et elle sait avoir une multitude de fonctions qui vont du soin par imposition de mains (envie de soigner, guérir) à la communication parlée (rencontre), explicative, en passant par une communication avec les plantes médicinales déclinant leurs possibles utilisations (phytothérapie). E d’autres découvertes encore tant est riche cette nature humaine.
    Tout cela paraît bien surprenant pourtant il suffit d’ouvrir son Coeur pour voir s’écouler un miel déjà vanté !
    Amicalement, Christian.

Laisser votre témoignage

Current day month ye@r *