31ème Rencontre: Les 4 saisons de la bonne humeur

31ème Rencontre: Les 4 saisons de la bonne humeur

Aujourd’hui, Alertes Santé, la lettre d’information gratuite de l’IPSN, vous est proposée par Victoire Malard, en charge de l’organisation des événements au sein de l’IPSN.

Chère amie, cher ami,

En 2017, ne nous laissons pas gagner par la procrastination !

Dès le 19 janvier prochain, rejoignez-nous à la 31ème Rencontre de l’IPSN 2017.

Nous vous proposons de retrouver le Pr Michel Lejoyeux pour son violon d’Ingres : nous faire retrouver bonne humeur et joie de vivre au quotidien par des outils concrets et simples à mettre en œuvre.

Notre moral provient beaucoup de nos bonnes et mauvaises habitudes de vie et modes de pensée, non de notre caractère ou de la génétique. Il n’y a pas de fatalité !

Le Pr Michel Lejoyeux a mis au point un programme pour le corps et l’esprit afin de ne plus subir les changements de temps et de saisons et, ainsi, rester en bonne santé tout au long de l’année.

Grâce à ce programme :

  • Dites stop à la dépression hivernale,
  • Découvrez de nouvelles expériences de gaîté à vivre au printemps,
  • Relevez le défi du vide en été,
  • Amorcez la rentrée au pas de course et avec le sourire.

Pour bien vivre ces quatre saisons dans la joie et la bonne humeur, le Pr Michel Lejoyeux partagera toutes ses techniques lors de sa conférence du 19 janvier 2017.

Voici, par exemple, parmi les nombreux qu’il développe, un exercice concret ayant un impact sur notre cerveau et notre bonne humeur. Cet exercice permet, entre autres, de :

  • Protéger son cœur,
  • Faire baisser le taux d’adrénaline, l’hormone du stress,
  • Augmenter le facteur stimulant la croissance des neurones,
  • Eloigner les émotions négatives,
  • Rendre son cerveau plus réactif et performant.

L’effet Coquelicot

Cet exercice simple, le Pr Michel Lejoyeux l’appelle l’effet Coquelicot.

Dans cet exercice, il propose de redonner la parole à sa voix intérieure (ou son intuition) grâce à la peinture. Avec l’effet Coquelicot, il fait référence à l’effet que produit la peinture de Claude Monet, Les Coquelicots, sur notre esprit quand on prend le temps de la contempler.

Profitez de votre venue à Paris pour la conférence pour visiter le magnifique Musée d’Orsay qui abrite ce tableau. C’est la plus grande collection de peintures impressionnistes et post-impressionnistes au monde !

Sinon, bien sûr, vous pourrez en trouver une reproduction sur internet.

La peinture est source d’émotions positives. En prenant le temps d’entrer en communication avec elle, notre esprit entre dans le tableau et le tableau entre en nous. Pour cela, il faut compter minimum cinq minutes devant le tableau à laisser notre cerveau s’évader et lâcher prise devant la toile. C’est-à-dire, laisser parler l’hémisphère mineur.

En effet, notre cerveau est composé de deux hémisphères qui communiquent entre eux en permanence. Deux hémisphères intelligents mais qui raisonnent de manière différente.

L’hémisphère dominant (pour la plupart des gens, le gauche) est celui du langage, du calcul, de la pensée analytique. Avec lui, nous raisonnons de manière séquentielle, point par point. Cet hémisphère est très développé à l’école !

L’hémisphère droit, quant à lui, nous permet de raisonner de manière plus globale. Il traite l’information de façon holistique. Il gère l’espace, l’intuition, les émotions. Mais c’est aussi l’hémisphère par lequel toutes les informations passent en premier. Il gère la nouveauté et les apprentissages [1].

L’exercice de la contemplation d’un tableau fait travailler cet hémisphère mineur, qui nous fait marcher au milieu des coquelicots avec la dame au canotier si on met bien en sourdine l’hémisphère dominant, qui, lui, raconte la vie de Claude Monet, le style des impressionnistes,…

Cet exercice engendre beaucoup de bienfaits dans notre corps et notre esprit. Il est prouvé par la science que les personnes qui prennent le temps de lâcher prise devant un tableau chaque jour sont en meilleure santé physique que les autres.

Cet exercice est l’une des nombreuses clés de bonne humeur proposées par le Pr Michel Lejoyeux. Il préconise, entre autres :

  • Partiquer le yoga du rire,
  • Manger des folates au printemps,
  • Lutter contre le stress avec le modèle PERMA,
  • Découvrir les secrets anti-vieillissement,
  • Mettre en pratique des recettes simples pour redonner le sourire aux seniors,
  • Développer une méthode pour rendre heureux les adolescents.

Assistez à la Rencontre du 19 janvier 2017

Le Pr Michel Lejoyeux est un homme souriant, compétent, accessible et charmant qui se fait toujours une joie de répondre aux questions lors de ses conférences.

Retrouvez-nous pour ce moment convivial d’échanges avec l’orateur et les autres participants.

Comme le dit le Pr Michel Lejoyeux, prenez donc à témoin de votre désir de changement un(e) de vos ami(e)s et venez accompagné lors de la conférence du 19 janvier 2017 !

 

Nouveau ! Revivez cette Rencontre chez vous…

Vous n’aurez pas besoin de prendre de note pour tout retenir. L’IPSN vous propose la rediffusion en ligne de la Rencontre pendant tout le mois de février (accès à la vidéo offert avec l’achat de votre billet pour la conférence) !

Nous vous attendons nombreux pour cette conférence sur la bonne humeur au fil de l’année. Pour arrêter d’être des passants moroses pour les autres et dévoiler à l’extérieur notre sourire intérieur.

Les inscriptions à la conférence sont disponibles dès à présent ici.

La rediffusion en accès illimité pendant un mois sera disponible dès le 1er février 2017.

Joyeusement vôtre,

Victoire Malard

PS : Vous pouvez aussi réserver votre accès aux programme Annuel des Rencontres de l’IPSN en présentiel ou en vidéo ici ! 

——–

Sources :

 [1] Etes-vous plutôt cerveau gauche ou cerveau droit ?

11 témoignages

  1. Je suis passionnée et tout m’intéresse. Notamment la pollution par les particules fine.Tout le monde est morose depuis trop longtemps ! Les politiques font l’autruche ! Je sais bien que c’est bientôt les élections présidentielle mais qui voter ? Ils veulent juste le pouvoir et empocher. Je en vois aucun capable de pallier aux problèmes évidants pour nos enfants et petits enfants :les vaccins qui vont être obligatoires qui risques de les empoisonner, les pesticides ,les engrais cet mais ou sont nos coquelicots, les lézards,les hirondelles de notre jeunesse!il est plus que temps ,voir trop tard pour réagir!pourtant le 49.3,il n’a pas fallut longtemps… Nous subissons comme toujours mais c’est un guère civile qui nous guette, il y en à plus pour longtemps du cela continue dans cette voie et le citoyen dans tout ça !Chantal As

  2. ok; on pollue ,je tiens a vous dire ,que je n’ai pas attendu votre cri d’alarme pour oeuvrer ;depuis 1973 ,j’ai enfourché mon velo pour me rendre au travail ;fait 4x 2.5 kms = 10 kms jour, avec ce vieux velo j’ai bien parcouru 80 000 kms; je ne compte pas les pneus, les chaines, les pedaliers, par tous les temps! oui ,j’étais la risée de mes collegues; mais, j’étais reveillé et en forme les matins; alors, que l’on me trouve les mêmes faits. je ne compte pas mon apprentissage, a 14 ans, ou je roulait 18 kms aller retour, tous les jours ;(1964) avec des hivers de neige, pas de sel sur les routes, et de bonnes grimpettes. aujourd’hui, essayer de mettre un jeune de 14ans sur un velo pour aller au boulot! avec de temps en temps, en prime des coups pompes dans le cul pour filer droit.pour moi ça c’est de la participation ecolo!cordialement

  3. oui
    je viens de lire …le problème est énorme !
    c’est vrai que prendre des mesures drastiques pénalisent l’un ou l’autre secteur d’activités…
    En matière d’émissions de particules par les pots d’échappement, pourquoi continue-t-on à faire le « pseudo Paris-Dakar » en Amérique du Sud et toutes sortes de rallyes à travers la France ?
    Sans compter que chaque année , il y a des morts …!
    cordialement

  4. Bonjour,
    Vous parlez des différentes origines des particules en suspension dans l’air. Mais quid des produits envoyés par les avions qui croisent dans le ciel? Ces produits ne sont ils pas polluants ?
    Pourriez vous écrire un article à ce sujet? Qui fait cela, pourquoi,qui a intérêt à cela, qui paie, qui décide?
    Merci beaucoup.
    Marie

  5. Pour démarrer 2017-
    j’ai trouvé une idée géniale- je suis chef d’entreprise et j’ai proposé à mes collaboratrices consultantes en recrutement, qu’à chaque placement en CDI d’un candidat nous planterons un arbre , dans un espace public, résultat 2016 : plus de 200 arbres( fruitiers de préférence pour réapprendre, le partage et le bien vivre entre nous ,et à nos enfants) vont être plantés courant 2017 dans notre ville, dans un lieu public accessible à tous….
    Au lieu de décrire ce qui ne va pas ou ne va plus…. PROPOSONS -PROPOSONS- PROPOSONS DES SOLUTIONS….Il faut arrêter de compter sur les autres, les pouvoirs publics, les gouvernants…PRENONS NOTRE DESTIN EN MAINS DES MAINTENANT

  6. Qui pense aux malvoyants ? Il suffirait de planter dans chaque commune des petits jardinets très odorants pour jalonner leur chemin. Ils vous en seraient très reconnaissants et cela serait apprécié par tous. Un bon air de campagne partout,

  7. bonjour
    comment motiver la population à se déplacer plus à pied ?
    je vais très souvent au travail à pied (30mn) ; sur la route je croise les rares mêmes personnes et on se dit bonjour ; pour moi qui habite seule c’est vraiment agréable de saluer ou échanger un mot avec quelqu’un de bon matin ; malhaureusement il y peu de monde (sinon je serais en retard au boulot tous les jours mais qu’importe…); c’est bon pour la santé et le moral !
    quand il neige, j’aime bien car l’ambiance est feutrée; tout est ralenti et il y a beaucoup plus d emonde à pied ; malheureusement il ne neige plus beaucoup….
    mais ne soyons pas pessimistes, il y a beaucoup de personnes qui se mobilisent pour de belles choses !

  8. Bonjour à tous.J’ai créé un club de rire en 2007 à Sarlat et je tiens à vous apporter ici quelques constatations:J’ai le plaisir d’avoir vu évoluer des participants assidus qui avaient des problèmes de santé (dépressifs ,déprimes et blocages psychologiques divers ……)Je vous fais part de leurs constatations:Sic!!! « avant de faire ce yoga du rire, je ne pleurais, ne riais ni ne m’exprimais jamais,aujourd’hui, je suis conteuse pour enfant,je ris à tue-tête et je pleure quand j’en ai envie »Je signale que cette dame de 60 ans est devenue le fer de lance de mon club…..Une autre dame de 70 ans suivie en psychiatrie: »mon mari souffre d’une grave maladie,les séances de rire me font beaucoup de bien et c’est sur les conseils de mon psy du chu de limoges que je suis venue au club » J’ajoute que cette dame était hyper bloquée dans la relation avec l’autre ,maintenant, elle est aussi une amusette, on ne la reconnait plus ». Autre témoignage: EN 2013, J’ai décidé d’offrir mes services auprès de l’. Ehpad de Salignac en dordogne. Quelle ne fût pas ma surprise de constater les progrès de santé réalisés auprès de certaines personnes!!En effet,80% des participantes sont atteintes d’Alzheimer! Une dame qui refuse avec véhémence tout contact physique et toute sortie de sa chambre ,accepte de venir à notre séance de rire. de surcroît, je peux la masser comme je l’entends!!!! !!!!Certaines qui ne pouvaient pas lever les bras au ciel dans les débuts le peuvent désormais!!!!J’en passe et des meilleures. Je pratique également depuis 18 mois à l’Ehpad de Sarlat et hier encore, nous nous sommes « marrés »comme des baleines….Je reçois moultes remerciements à chaque fois et je les leur renvois bien car mon salaire : C’est leurs yeux qui s’allument..Par ailleurs,j’ai travaillé 32 ans en horaires décalés et malgré ces milliers d’heures de nuit, on me donne toujours 10 ans de moins! J’étais conducteur de trains alors n’hésitez pas :Devenez comme moi « conducteur d’entrain » vous verrez:Cela conserve!! Merci et bonne santé à tous! NB :je ne fais qu’une séance par mois en Ehpad.Imaginons les bienfaits du rire si cela était 2 ou 3 fois par semaine…….

  9. Salutations !

    En effet il est temps de prendre notre destin en main. Quelques films parlants : la belle verte, l’an 01.

    Pierre Rabbi raconte la petite histoire du colibri : La savane prends feu. Tous les animaux fuient l’incendie. C’est alors que les fuyards croisent un petit colibri qui vole vers l’incendie.
    « Mais que fais tu ?
    – Et bien je porte de l’eau dans mon bec pour éteindre le feu !
    – Mais tu es tout petit, ce que tu fais ne sert à rien !
    – Moi tout seul c’est pas grand chose, mais si on s’y met tous alors nous arriverons à sauver la Nature ! »

    Pleins d’histoires transmettent de bonnes idées. Petit à petit et de plus en plus vite, jusqu’aux scientifiques la vérité jahit. Nous vivons sur la Terre, respectons notre hôte. Nous vivons au travers d’un corps, respectons le.
    Nous avons le pouvoir de changer le monde par pleins de petits moyens et grands. Choisir ce que l’on achète ou pas, choisir de cultiver son jardin, choisir le discuter, choisir de ne pas s’énerver, d’aimer, de découvrir, de partager, …
    À l’heure d’internet il est possible de passer au travers de la censure et de la manipulation de masse exercée par les médias tenus par de grands groupes de multinationales en connivence avec les politiques. « Les nouveaux chiens de garde » vimeo est un documentaire stupéfiant qui peut vous aider le formatage par les médias.
    Communiquons afin de résoudre les tensions, trouver des solutions, des idées qui respectent l’ensemble. Le concept de permaculture propose de penser et réfléchir avant d’agir. Analyser les conséquences de nos actes et paroles. Apprendre de nos erreurs pour faire mieux la fois suivante.
    Dame Nature nous fait vivre. Prenons soins d’elle. Tout un équlibre délicat qui se trouve en danger. Les abeilles, la biodivercité, l’accessibilité à l’abondance, le concept de propriété absurde alors que la vie nous autorise à être son sein par simple fait que nous existons ici, les taxes et impôts qui payent des armes pour la guerre, …
    Nous somme tous responsables. N’ayons pas peur d’essayer quelque chose de nouveau. Le monde en a besoin. Communiquons pour trouver comment pouvons nous vivre heureux ensemble.
    Jean-Marie Pelt disait « Dieu dit aimons nous les uns les autres. Si cela n’a pas encore marché c’est que nous n’avons pas essayé assez fort. »
    Pensons quel avenir voulons nous laisser aux suivants. Nous ne sommes que de passage. Soyons beaux et soyons libres.
    Allez ! Motivés !

  10. En effet, sur les avions pollueurs il y aurait beaucoup à dire et cependant c’est presque toujours le silence car quelques avions polluent autant que des milliers de voitures. Pour ce qui est des feux de bois un aspect est à retenir : le feu de bois génère du prana naturel tout autour de soi et cela bien plus que la chaleur émise par un radiateur électrique et même si les gens le ne savent pas ils ressentent tout de même, au plus profond d’eux même, ce bien être que procure ce prana qui est la force vitale qui nous entoure. ( Force appellée sous divers noms suivant les pays ) Cet aspect n’est jamais évoqué car peu de gens savent cela mais pourtant c’est ce qui explique la fascination que beaucoup éprouvent en regardnt un bon feu de bois et cela rien ne pourra jamais le remplacer.

Laisser votre témoignage