Le Codex Alimentarius : arme de destruction des médecines naturelles ?

Depuis sa création en 1962, le codex alimentarius suscite la polémique. Il s’agit d’un programme de l’ONU cogéré par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Organisation mondiale de la santé (O.M.S.) Les experts de ce programme établissent des codes d’usages destinés à protéger :

>>> les consommateurs,

>>> les travailleurs de la filière alimentaire

>>> l’environnement

Ce recueil de textes permet à l’Organisation mondiale du commerce de trancher les litiges agricoles et alimentaires entre pays membre de l’organisation. C’est l’un des avantages principaux que lui reconnaissent ses défenseurs.

L’objectif de la commission du Codex Alimentarius est donc  d’harmoniser les règles internationales.

Pour les médecines naturelles, le cœur du problème est là.

Car c’est au nom des décisions prises par les experts de la commission du codex que l’Union européenne où les Etats dans le monde justifient leurs décisions de prohiber la consommation d’aliments, de minéraux, de vitamines ou de plantes.

Or, chaque pays, chaque territoire, dispose de son environnement propre. D’un pays à l’autre, les produits et les traditions alimentaires et médicales diffèrent. Pourquoi faudrait-il que tous ces écosystèmes soient soumis aux mêmes règles ?

 

Les conséquences peuvent être désastreuses pour toutes les particularités locales et pour la liberté de tous.

Malgré cet impact négatif, les Etats ont accepté de transférer leur souveraineté en matière d’alimentation à une micro-organisation internationale dont les décisions lient les nations du monde. En théorie, ils sont libres de les appliquer. Mais à partir du moment où ces règles servent au fonctionnement de l’OMC, ils n’ont pas d’autre choix que de les suivre ou de payer des amendes s’ils ne les acceptent pas (cas du bœuf aux hormones américain refusé par l’Union européenne).

Pourquoi ont-ils accepté de perdre leur souveraineté sur ce qu’il y a de plus essentiel dans nos vies? Peut-être par facilité. Les processus décisionnels au niveau international sont longs et couteux : revenir sur les décisions prises par des organisations internationales demande du temps. Dans les démocraties, les responsables politiques ont achevé leur mandat d’avoir pu pensé à s’attaquer aux normes internationales.

Mais le lobbying puissant des grandes industries agroalimentaires et pharmaceutiques ne les y encourage pas non plus. Et en effet, le codex alimentarius permet de maintenir des produits et des pratiques directement contraires à la santé des consommateurs mais très lucratifs pour ces industries. Par exemple : l’usage de certains pesticides ou la vente de bovins aux hormones.

Il s’agit d’un sujet dense qui recouvre de nombreuses problématiques. C’est donc un corpus de textes controversé et dont dépendent des enjeux financiers énormes. C’est la raison pour laquelle l’Institut pour la protection de la santé naturelle va constituer un dossier complet sur le codex alimentarius dans les semaines à venir. Seront étudiés plus en détail les conséquences directes des règles du corpus sur les médecines naturelles, la réaction des responsables politiques et le début de résistance internationale qui s’organise.

 


12 réponses à “Le Codex Alimentarius : arme de destruction des médecines naturelles ?”

  1. GEHIN Pascal dit :

    Je tourne de plus en plus le dos aux produit du commerce qui me permet au passage de ne pas avoir l’impression(avec le suremballage) de remplir ma poubelle en faisant mes course au profit des
    des petit agriculteurs locaux dont je sais qu’ils ne mettent pas toutes ces cochonneries et mon jardin.
    pour les maladies rien de tels que les remèdes de grand-mère (que je sache ce n’est pas elles qui ont inventées les effets secondaires).
    je panse que la sociétèe civile feras de mème et qu’ils aurons raisons touts seuls et que ci ils ne comprenents pas ouiquilix ou/et les anonimousse vont s’occuper d’eux:ils ont bien fait tomber des gouvernements.

  2. Gabriel Ross dit :

    J’ai 80 ans.
    Je jouis d’une santé florissante due aux médecines douces.
    De grâce laissez aux gens le choix!
    Les règlementations gouvernementales augmentent le coût et la disponibilité de cette alternative.

  3. […] Le Codex Alimentarius : arme de destruction des médecines naturelles ? | Institut pour la Pr… Source: institut-protection-sante-naturelle.eu […]

  4. Jean Jacques dit :

    J’ai vraiment hate de lire votre dossier sur le Codex Alimentarius !
    C’est un sujet crucial pour notre avenir s’il on ne veut pas tous finir empoisonnes par Big Pharma et ses copains de l’agrobusiness.

  5. Nany78 dit :

    Depuis que je sais que j’ai du cholestérol, je prends de la levure de riz rouge (fabrication en Bretagne) j’ai mon taux de cholestrérol qui a baissé et stagne en-dessous des normes. Sans trop de régime (je fais seulement attention).
    J’utilise régulièrement aussi des plantes et autres produits naturels, et je suis en bonne santé à 65 ans.
    Pourquoi venir à cet extrême, avez-vous déjà entendu une personne empoisonnée par des plantes vendues par des spécialistes ?…. (comme médiator et autres) LAISSEZ-NOUS LE CHOIX !

  6. […] Le Codex Alimentarius : arme de destruction des médecines naturelles ? […]

  7. Je ne sais pas pouquoi l’Europe et surtout la France a fait la Revolution dans le siecle XVIII. C’est seulement pour donner aux députés europens le pouvoir de choisir d’être libre pour choisir sa medecine et surtout la medecine naturelle.
    Attention à cette manière de détruire toutes nos libertés après tant d’efforts pour la obtenir.

  8. Joseph E. dit :

    Le Codex Alimentarius, l’industrie  » pharmaceufric  » et l’industrie alimentaire forment, à eux trois, un système maffieux d’envergure mondiale ! Ces institutions n’ont aucun respect pour la vie mais ne songent qu’à faire des milliards de chiffres d’affaires en nous empoisonnant et à payer leur actionnaires pas moins pourris que les cartels eux-même, et tout ceci avec la complicité des gouvernements….pourris !!

    Les adeptes des médecines naturelles du monde entier devraient se mobiliser pour opposer une résistance farouche à la  » maffia pharmaceufric  » et à ses complices.

  9. Venir de temps à autre sur Le Codex Alimentarius : arme de destruction des médecines naturelles ? est un grand bonheur quand vous voulez vous changez l’esprit.

  10. Merci pour la bonne information.

  11. Christian dit :

    Normalement nous sommes censé être des citoyens libres ,de quel droit ces qqs personnes ou groupes industriels nous oblige à nous empoisonner nous mêmes.
    C’est de la dictature, honte à nos gouvernements.
    Pour moi cela s’appelle meutre en masse avec préméditation.
    Depuis des millénaires l’homme se nourrit de sa propre récolte et à survécu ; et maintenant il n’en serait plus capable!
    Faut-il une nouvelle révolution? je crois que nous y seront forcés.

  12. pagnon dit :

    BONJOUR,

    j’ai bêtement supprimé le dernier mail reçu, vous est il possible de me l’envoyer une seconde fois svp.
    merci d’avance.

    salutations et bravo j-y Pagnon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Pour consulter notre politique de confidentialité, cliquez ici.