Le retour de la médecine de terrain

Chère amie, cher ami, 

Depuis des années en France, les scientifiques qui tentent d’innover sont systématiquement attaqués, condamnés ou exilés. 

Ce sont les affaires Beljanski, Benveniste et autres. Ce sont les poursuites contre de nombreux médecins dont le seul crime aura été de chercher à faire du bien à leurs patients, tels que les Dr Geffart, Molinier, Panizza, Gardénal et bien d’autres. 

Pierre Lance en a tiré une série de livres passionnants. Il y a tout de même quatre volumes et plus de cinquante grands scientifiques concernés en 100 ans ! [1]

D’autres médecins sont constamment surveillés par leur ordre local qui veille à ce que la science officielle soit scrupuleusement respectée. 

C’est la science des protocoles, des études en double aveugle, de Big Pharma, de l’OMS, des dogmes et des cases à remplir qui, face à l’épidémie, attend que les études produisent des résultats alors qu’il faut soigner des patients. 

Cette science officielle a peut-être son utilité dans le suivi des maladies chroniques comme l’a très bien expliqué sur son blog l’expert genevois Jean-Dominique Michel (texte à retrouver ici). 

Mais face à une épidémie, elle est inadaptée. 

Quand quelqu’un souffre de manière aiguë, faire la preuve en double aveugle du bien-fondé du traitement n’est pas nécessaire. 

Soit le traitement fonctionne et le patient va mieux, soit ce n’est pas le cas, le patient ne va pas mieux et il faut trouver autre chose. 

Après, tout est question de proportions. 

Le Covid-19 a mis en avant les vrais médecins, ceux qui soignent et non plus ceux qui condamnent. Tant mieux. 

Voici quelques pistes pour se soigner face au Covid, proposées par la médecine de terrain. Certaines sont naturelles, d’autres pas. 

Ma préférence va aux premières, mais je ne veux pas passer sous silence les autres, si dans certains cas, elles peuvent être utiles. 

L’inhalateur 

C’est simple et efficace. C’est la méthode du Dr Raybaud [2] dont je vous ai déjà parlé. Vous prenez un inhalateur, vous en bouchez les trous et vous inhalez la vapeur d’eau. L’objectif est qu’elle soit à 70°. La vapeur d’eau tue les virus à plus de 56° mais le défi, c’est de parvenir à maintenir l’eau chaude. Attention, cela pique un peu et c’est pour cela que ce n’est pas pour les enfants. 

Le Protocole Marik et la vitamine C 

Là aussi, j’en ai déjà parlé dans une lettre précédente. Mais je le cite à nouveau au cas où l’information vous aurait échappé. 

Voici ce que cette médecine orthomoléculaire propose :

1/ Curatif :

En 24 heures, on injecte au patient :

  • 1,5 gramme de vitamine C en intraveineuse toutes les 6 heures pendant 4 jours ;
  • 50 mg d’hydrocortisone toutes les 6 heures pendant 7 jours ;
  • 200 mg de thiamine ou vitamine B1 en intraveineuse toutes les 12 heures durant 4 jours. 

Le protocole Marik doit être supervisé par votre médecin. 

2/ Prévention :

Tous les jours, prendre :

  • 3 ou 4 grammes de vitamine C liposomale (à prendre dans un estomac vide, 15 minutes avant les repas) ;
  • 5000 UI de vitamine D (vitamine liposoluble, à prendre au milieu d’un repas) ;
  • 20 mg de zinc par jour (à prendre idéalement dans un estomac vide, au coucher par exemple) ;
  • 100 microgrammes de sélénium ;
  • 400 mg de magnésium ;
  • 500 à 1 000 mg de quercétine.

Cette formule a été validée par le Dr Jean-Philippe Labrèze, toutefois en cas de doute, demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien ! Car chacun est unique et il n’y a pas de formule absolue pour tous. Quel que soit le remède ou le traitement, il est toujours bon de pouvoir l’adapter à la personne qui le prend. 

Si vous ne l’avez pas encore vue, notez qu’une pétition circule à l’heure actuelle pour faire mieux connaître ces traitements qui sont utilisés avec succès aux Etats-Unis et dans d’autres pays. Découvrez la ici.  

L’ozonothérapie 

Ce traitement est mal connu en France, où il est de toute façon interdit.

Mais une publication récente du Dr Jay Rowen aux Etats-Unis [3] indique que ce traitement pourrait être efficace contre le Covid-19. 

Cette étude rappelle que l’ozonothérapie avait été utilisée avec succès au Sierra Leone en 2014 contre le virus Ebola. Certains médecins américains expérimentent donc l’ozonothérapie. Ils ne sont pas les seuls. 

Des médecins chinois [4], italiens [5] et espagnols [6] utilisent ces traitements. Les premiers retours semblent encourageants

L’armoise 

A Madagascar, le gouvernement a demandé à sa population de consommer des tisanes d’artemisia annua, dont le pays est un grand producteur [7].

Ce traitement est très efficace contre le paludisme. Sera-t-il utile contre le Covid-19 ? C’est sans doute un peu tôt pour le dire. 

Une chose est sûre : pour l’heure Madagascar affiche un bilan sanitaire très encourageant face à l’épidémie qui n’y aurait fait qu’une centaine de décès. 

Les antibiotiques 

Un certain nombre de médecins prescrivent des macrolides, c’est à dire une ancienne famille d’antibiotiques, qu’ils maîtrisent bien. C’est ce qu’a expliqué le docteur Sabine Paliard-Franco sur une page de blog de Médiapart [8].

Le Dr Gilles Besnainou, lui, s’est exprimé dans une vidéo [9] très vivante. Je reproduis ici une partie de son témoignage : 

“La situation est assez stable à Paris. Les choses s’améliorent un peu. Il y a un peu moins de gens qui rentrent dans les services de réanimation (…).  

On nous a embourbés pendant un mois avec “faut pas traiter les malades, leur donner du doliprane…” 

On voyait nos patients arriver, se dégrader, aller en réanimation, c’était une catastrophe !

Là maintenant c’est fini, les médecins de ville ont changé. Ils ont repris leurs habitudes. 

Nous traitons les gens avec un, deux antibiotiques (…). Nous empêchons des gens de développer ces fameuses horribles bronchites qui amènent les gens en réanimation. 

On les voyait passer de la toux avec un peu de fièvre avec plus de toux jusqu’à l’étouffement, jusqu’à l’hôpital et puis la réanimation. Tout ça c’est fini, pour les “otorhinos”, les médecins généralistes, tout le monde s’est mis à traiter tout le monde.

On attend plus le gouvernement. La Chloroquine ça été un feu de paille. On donne un, deux antibiotiques. Et il y a des résultats.”

Vous vous en doutez, je ne soutiens pas ce type de traitements qui peuvent perturber voire violemment affaiblir le microbiote, qui est le siège de votre immunité. 

Mais ils peuvent être nécessaires dans une situation d’urgence. Et s’ils permettent de sauver des vies ou d’éviter un passage délicat en réanimation, cela en vaut peut-être la peine. 

C’est du reste ce qui explique peut-être pourquoi le traitement promu par le Pr Didier Raoult fonctionne. Car la chloroquine est associée avec l’azithromycine, qui est un antibiotique. 

Cela dit, il s’agit tout de même de traitements chimiques. Si on peut les éviter, c’est toujours mieux. 

Toutes ces tentatives du terrain ont été lancées alors que les autorités médicales, les académies de médecine, les médecins des laboratoires pharmaceutiques réclamaient de la prudence, du temps, de l’observation, des études. 

Les uns comptent les morts en attendant le remède chimique miracle ou le vaccin bâclé, les autres sauvent des vies sans attendre. 

Les uns disent qu’ils sont la science. Les autres ne parlent pas. Ils soignent. 

Naturellement vôtre, 

Augustin de Livois

 


[1] Savant Maudits, chercheurs exclus, Editions Trédaniel
[2] https://blogs.mediapart.fr/pierre-jacques-raybaud/blog/020320/coronavirus-recommandations-et-inhalation
[3] https://clinmedjournals.org/articles/jide/journal-of-infectious-diseases-and-epidemiology-jide-6-113.php?jid=jide
[4] https://www.nanobble.com/possibility-of-using-ozone-micro-nano-bubbles-ozone-therapy-routine-daily-activities-to-cure-and-protect-against-corona-virus-infection/
[5] https://www.ptcommunity.com/wire/texas-right-know-calls-us-consider-covid-19-ozone-therapy-after-it-shows-promise-italy
[6] https://www.periodicodeibiza.es/pitiusas/ibiza/2020/04/10/1156151/coronavirus-alta-del-primer-paciente-tratado-ozonoterapia.html
[7] https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/04/22/a-madagascar-le-lancement-d-un-remede-a-l-artemisia-contre-le-covid-19-suscite-la-polemique_6037447_3212.html
[8] https://blogs.mediapart.fr/basicblog/blog/160420/covid-19-traitement-au-macrolides-du-dr-sabine-paliard-franco-le-rapport-disparu
[9] https://www.youtube.com/watch?v=hiioRSM4Ohc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Pour consulter notre politique de confidentialité, cliquez ici.