Qui s’y frotte s’y pique!

Chère amie, cher ami,

Connaissez-vous la différence entre le chardon lorrain (ou d’Écosse) et le chardon-Marie ?

Ces deux plantes appartiennent à la famille des astéracées. Elles se ressemblent, sont belles et fières.

L’une est septentrionale, l’autre méridionale…

L’une est austère et guerrière, l’autre représente la douleur de la Vierge Marie, qui lui a donné son nom.

L’une est ornementale, l’autre médicinale…

On les prend parfois pour des mauvaises herbes alors qu’elles peuvent rendre bien des services !

Comme tous les chardons, ces plantes ont des piquants. C’est une protection contre les herbivores.

Qui s’y frotte s’y pique !

Le chardon lorrain a donné sa devise au duc de Lorraine et à la ville de Nancy : qui s’y frotte s’y pique ! La version originelle inventée par René II de Lorraine était : “Ne toquès mi, je poins” ou “Ne me touche pas je pique” !

Ce chardon est également le symbole de l’Écosse. La légende veut que lors d’une tentative d’invasion nocturne par des guerriers suédois, un soldat fut piqué par un chardon. Son cri réveilla les Écossais qui purent affronter victorieusement leurs assaillants.

Chardon d’Écosse (ou de Nancy).

En latin scientifique (si je puis dire !), ce chardon s’appelle Onopordum acanthium. Il ne fait pas partie des plantes médicinales traditionnelles. Il est parfois indiqué dans l’accompagnement du diabète en tant que prébiotique.

Mais c’est avant tout une plante pour l’ornementation. Sa longue tige se termine par une grande inflorescence en “capitule” composée d’un réceptacle vert surmonté de fleurs pourpres ou bleues assemblées en brosse. La plante possède de grande feuilles grises.

Elle peut être utilisée en cuisine, mais on préfère la donner aux ânes, d’où son autre nom : le chardon aux ânes. Car c’est une plante au goût très amer.

Mais si l’on vous propose des chardons de Lorraine, ne refusez pas au prétexte que vous n’en n’aimez pas le goût !

Car en réalité, ce sont d’excellents chocolats, remplis d’eau-de-vie, dont la forme rappelle l’inflorescence du chardon lorrain ! Nul doute que certains leur trouveront des vertus médicinales !

Chardons de Lorraine.

Il était un foie…

Pour votre santé, le chardon qui vous intéresse est le chardon-Marie ou encore chardon Notre-Dame, lait de Notre-Dame, silybe de Marie ou Silybum marianum, son appellation en botanique.

Ces noms renvoient à une légende. La Vierge Marie et son époux Joseph fuyaient de Judée en Égypte avec leur petit garçon, Jésus. Ils se protégeaient de la colère du roi Hérode qui avait juré la perte de l’enfant. En chemin, la mère dû allaiter. Elle s’installa sous un bosquet de chardons. Quelques gouttes du lait marial tombèrent sur les feuilles.

Depuis ce temps-là, les feuilles ont des nervures blanches, caractéristique qui permet au chardon-Marie de se distinguer des nombreux autres chardons.

Sur cette photo, on voit bien les nervures blanches du chardon-Marie.

L’autre caractéristique de cette plante est sa teneur en silymarine qui lui donne son effet protecteur du foie. La silymarine est un ensemble de flavonoïdes.

Mais que sont les flavonoïdes ?

Ce sont  les chaînes de molécules composées de carbone qui donnent aux fruits et aux fleurs leurs couleurs. Ce sont aussi de puissants antioxydants. Pour l’organisme, ils sont précieux pour régénérer les cellules et le métabolisme.

Dans la silymarine, on trouve un flavonoïde en particulier, la silybine, qui est très utile pour le foie. Cette molécule a été repérée par l’industrie pharmaceutique qui s’en sert pour produire des traitements hépatiques.

Mais comme toujours avec la médecine des plantes, ce qui nous intéresse, ce n’est pas juste un principe actif mais le totum de la plante. On peut alors jouer sur un ensemble de principes actifs qui s’équilibrent entre eux.

L’action sera à la fois ciblée et générale et plus respectueuse du corps. À long terme, ou en prévention, c’est un avantage. La médecine d’urgence, elle, préférera un principe actif concentré qui réglera le symptôme du moment rapidement.

La question subsidiaire est toujours : “Quel est le prix à payer ?”

Mais revenons à nos chardons !

Un remède connu depuis l’antiquité

Les vertus du chardon-Marie étaient connues des Grecs et des Romains. On en trouve en effet dans toute l’Europe du Sud. Certains disent même que la chardon viendrait de Crète…

En réalité, c’est une plante assez courante que l’on retrouve dans toute la zone tempérée sur les cinq continents. Habituellement, elle pousse sous les 700 mètres.

Le chardon-Marie mesure autour d’un mètre de haut et l’on en trouve des champs entiers en Europe centrale, qui sont cultivés pour l’industrie.

Un champ de chardon-Marie.

Pourquoi détoxifier son foie ?

Le mérite principal du chardon-Marie est donc d’aider le foie à se détoxifier. Il permet de régénérer la bile et d’aider le bon fonctionnement de cet organe essentiel du corps humain.

Ce travail sur le foie pourra être profondément bénéfique pour votre corps. Pourquoi ? Parce que le foie a plus de 300 fonctions dans le corps. Il filtre le sang, stocke et régule le sucre, joue sur les hormones, l’absorption des nutriments, détoxifient l’organisme, etc.

Le soigner aura nécessairement des effets bénéfiques.

Le chardon-Marie est connu pour aider à soigner l’hépatite et la cirrhose (1 et 2). Il est également utile pour accompagner les traitements lourds de type chimiothérapie même si dans ce cas précis, il est bon d’en parler avec votre médecin (1).

Les fruits du chardon-Marie ont un effet bénéfique sur les tensions artérielles trop faibles.

Enfin, prendre du chardon-Marie pourrait avoir des effets inattendus :

  • faire cesser des douleurs du ventre ;
  • améliorer la digestion ;
  • atténuer des douleurs articulaires, notamment dans le dos.

Nous aborderons ce dernier point en détail dans le prochain numéro de La Gazette de la Santé Naturelle consacré au mal de dos, grâce aux explications de Jean-Pierre Marguaritte, ostéopathe.

Il explique notamment qu’un foie trop dense tire sur les tissus et sur le diaphragme, ce qui comprime notre artère principale et crée un problème de circulation sanguine. Selon notre expert, cette difficulté est à la source de nombreux problèmes de dos.

Si la détox du foie améliore la circulation sanguine, il est probable que le chardon-Marie ait un effet protecteur contre les maladies cardio-vasculaires. Et de fait, ses fruits sont réputés avoir un effet sur la tension artérielle trop faible (1).

Dire que certaines personnes pensent que le chardon-Marie est une mauvaise herbe !

Sous quelle forme prendre du chardon-marie ?

On peut utiliser les feuilles séchées, les fruits séchés, en poudre ou en gélules.

Pour ma part, j’apprécie particulièrement les gélules du laboratoire Solage, dont je vous ai déjà parlé et dont j’apprécie le travail discret mais efficace. Ce laboratoire a beaucoup travaillé sur l’assimilation et les retours qu’il a sur ses produits sont très positifs.

La poudre proposée par Michel Pierre est également intéressante.

Le mieux, cela dit, étant sans doute de vous procurer des feuilles ou des fruits séchés auprès de votre producteur local.

Michel Pierre, dans son livre Les Plantes du bien-être, conseille de prendre :

  • une cuillère à soupe de feuilles séchées ou une cuillère à café de fruits séchés pour les décoctions dont vous pourrez boire 2 à 3 tasses par jour ;
  • une cuillère rase de poudre dans un peau d’eau, si vous utilisez la poudre. Vous boirez 2 ou 3 fois ce breuvage dans la journée ;
  • 2 gélules par jour, une le matin et une le soir, si vous préférez les gélules.

Quel que soit votre choix, vous pourrez accompagner votre cure de détoxification par une monodiète d’une journée en ne mangeant que des pommes par exemple ou que du melon.

Votre foie vous dira merci !

Naturellement vôtre,

Augustin de Livois


(1) Michel Pierre, Les Plantes du bien-être, édition Chêne, 2016.
(2) Nathalie Clot-Havond, Plantes médicinales de Provence et d’ailleurs, Édisud, 2014.

Une réponse à “Qui s’y frotte s’y pique!”

  1. potier annick dit :

    bonjour, n’est-ce pas risqué de prendre du chardon marie lorsque l’on a des calculs biliaires , ce qui est mon cas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Pour consulter notre politique de confidentialité, cliquez ici.