Trop de TVA sur le bio ! Ce n’est plus possible !

Chère amie, cher ami,

Nous sommes tous d’accord pour dire que l’agriculture bio doit être encouragée, à la fois pour protéger notre environnement menacé, mais également pour préserver notre santé et celle de nos enfants.

Pourtant, aujourd’hui les produits bio sont en moyenne 30% plus cher que les produits non-bio car leur TVA est 30% plus élevée !

Comment, dans ces conditions, pouvons-nous inciter les consommateurs à acheter bio et les agriculteurs à se mettre au bio ? Ce n’est pas logique !

Nous devons agir : il n’y a pas de raison que le bio soit davantage taxé que les autres produits.

Je vous invite à lire ci-dessous le message du Pr Henri Joyeux et à signer sa lettre ouverte au ministre de l’écologie, François de Rugy. 

N’oubliez pas ensuite de la partager à tous vos contacts !

Naturellement vôtre,

Augustin de Livois


Message du Professeur Henri Joyeux

Stop à la surtaxe
sur le bio !!

Chers amis,

Ici le Professeur Henri Joyeux.

Savez-vous que, quand vous achetez bio, vous payez 30 % de TVA en plus que sur le non-bio ?

C’est mathématique :

En moyenne, les produits bio coûtent 30 % plus cher que le non bio. Cela veut dire que l’Etat prélève 30 % de TVA en plus sur vos achats !!

C’est un scandale ! Et une injustice incroyable. Pire, c’est l’exact contraire de ce que dit le ministre de l’écologie François de Rugy à la télévision !!!

Le ministre de l’écologie parle d’une TVA plus basse sur le bio à la télévision

Celui-ci a déclaré il y a quelques jours aux informations [1] qu’il souhaitait que les produits bio « soient moins taxés ».

Le ministre de l’écologie François de Rugy a déclaré le 22 mars 2019 à la télévision que les produits bios devaient être moins taxés.

 

Ses propos ont été re-publiés dans le journal Le Monde :

« Les produits alimentaires bio pourraient avoir une TVA plus faible que les produits alimentaires issus de l’agriculture industrielle. » (François de Rugy, ministre de l’écologie).[2]

Mais sur le terrain, ils font le contraire !

Ils taxent plus le bio, et ce à tous les maillons de la chaîne car le bio demande aussi plus de main-d’œuvre, donc paye plus de charges sociales !!

Alors, chers amis, joignez votre voix à la mienne pour demander au ministre de l’écologie François de Rugy de mettre ses actes en conformité avec ses déclarations.

Ajoutez votre signature à la lettre ouverte que j’ai préparée pour lui !

 

Réduire la TVA sur le bio : une question de justice

Réduire la TVA sur le bio ne serait que justice.

En mangeant bio, vous préservez l’environnement, vous favorisez les emplois, mais vous faites aussi économiser des sommes énormes à la Sécurité Sociale – donc à la collectivité.

Car plus de bio, c’est moins de maladies :

  • Une récente étude française (INRA) a observé une diminution de 25 % du risque de cancer chez les consommateurs de produits bio, par rapport aux personnes qui en consomment moins souvent ;[3] elle observe même une réduction de 34% des cancers du sein et de 76% des lymphomes (cancers du système lymphatique qui détruit les défenses immunitaires du patient). C’est énorme !
  • Une autre étude française (Inserm) a confirmé le lien entre pesticides et maladie de Parkinson (risque multiplié par deux chez les agriculteurs exposés) ;[4]
  • Les pesticides sont fortement soupçonnés d’être liés au drame des bébés nés sans bras.[5]

Réduire la TVA sur le bio : une mesure plébiscitée lors de Grand Débat

Lors du Grand Débat, la réduction de la TVA sur les produits bio a été plébiscitée par les Français.

Sur RMC, c’est LA proposition citoyenne qui est revenue le plus souvent :

 

De tous côtés, en France, on commence à parler de cette mesure de bon sens.

Écoutez, par exemple, l’association France Nature Environnement :

« Aujourd’hui, tout le monde paye la même part de TVA sur les produits bio donc c’est plutôt injuste

Alors qu’il pourrait être intéressant de favoriser ces produits pour donner un accès à tous

C’est bon pour l’environnement et pour la santé donc une double raison de faire ça. »

Michel-Edouard Leclerc, président du Mouvement Leclerc, a accordé une grande interview au journal Le Parisien sur la nécessité de « supprimer la TVA sur les produits bio » :

 

Les lycéens, les collégiens se mobilisent pour cela.[6] De toutes parts surgissent des pétitions, des manifestations.

Toutes les voix de la société civile sont alignées pour faire passer cette mesure de base pour notre santé et la défense de l’environnement.

Ne manque que l’expression forte de la voix populaire.

Mais vous pouvez faire la différence maintenant en ajoutant votre nom à celle des milliers de citoyens qui demandent avec nous la suppression ou la réduction de la TVA sur les produits bio.

Si vous avez perdu espoir dans nos dirigeants, lisez ceci d’urgence :

Si vous pensez que vous mobiliser ne sert à rien. Si vous avez perdu espoir dans la politique et dans nos actuels dirigeants, réfléchissez à deux fois :

Il leur est impossible de ne rien faire du tout, à la suite du mouvement des gilets jaunes du Grand Débat.

Emmanuel Macron, qui est au plus bas dans les sondages[7], n’a plus aucune chance de gagner les prochaines élections s’il continue à ignorer les demandes du peuple.

Il va devoir prendre au moins une mesure symbolique. Pour montrer qu’il a malgré tout un peu entendu les Français.

Cette mesure, cela peut être la suppression de la TVA sur les produits bio, si nous sommes assez nombreux pour la réclamer.

C’est le moment d’agir !

Actuellement, ils réfléchissent. Ils hésitent. Ils subissent des pressions de toute part.

C’est le moment de rassembler nos forces pour pousser à cette mesure de bon sens pour l’environnement, la santé, et la justice sociale.

Personne ne peut s’opposer raisonnablement à une telle mesure qui profite à tous.

D’un autre côté, si le mouvement n’est pas relayé par mobilisation citoyenne de grande ampleur, nous sommes certains que rien ne va se passer.

C’est pourquoi je vous demande de signer et faire signer autour de vous le maximum de personnes à cette lettre ouverte au ministre de l’Ecologie François de Rugy.

Dites-lui, avec moi, que vous êtes d’accord avec ses déclarations dans les médias, que vous le soutenez pour cette mesure précise, de réduire la TVA sur les produits bio.

Ce n’est pas un mouvement de contestation ni d’opposition

Ce n’est pas un mouvement de contestation, ni d’opposition. C’est une initiative positive, qui rassemble.

Remettons ensemble de la cohésion dans notre pays, par une décision qui respecte le bien commun, l’intérêt général !

Pour une agriculture du vivant

Rappelons que l’agriculture conventionnelle déverse actuellement plus de 70 000 tonnes de pesticides chaque année sur nos champs.

C’est trop.

C’est une catastrophe pour les oiseaux, les cours d’eau, même les insectes. C’est une catastrophe pour les personnes qui vivent à proximité, et celles qui mangent les produits, c’est-à-dire pratiquement nous tous.

C’est une catastrophe pour les écoles à proximité, les maternités, et pour les agriculteurs eux-mêmes qui, trop souvent, s’empoisonnent (c’est eux qui sont les plus touchés par la maladie de Parkinson).

Favoriser l’agriculture biologique, c’est favoriser une agriculture du vivant, pas de la mort !!

Vous êtes indispensable à la réussite de cette initiative

Par votre action aujourd’hui, vous pouvez protéger toutes ces personnes. Vous pouvez donner un élan immense à l’agriculture biologique dans tout le pays, par une mesure qui fera économiser, très rapidement, des sommes considérables à notre système de santé et donc à toute la collectivité.

Nous avons une occasion unique de nous faire entendre, à l’occasion des circonstances politiques très favorables. Nous bénéficions d’une rare consensus sur le sujet.

Si nous nous mobilisons tous ensemble, nous serons entendus, à condition d’activer tous nos relais : contacts email, Facebook, réseaux sociaux.

Pour tout cela, vous êtes indispensable à la réussite de cette initiative.

De mon côté, je me tiens prêt à porter cette lettre personnellement au ministre, et à activer mon réseau de journalistes et relais dans les médias. Mais vous seul pouvez donner une légitimité démocratique à notre mouvement.

Je compte sur vous pour cela,

Professeur Henri Joyeux

 


Sources :

[1] Le 22 mars 2019, sur CNEWS

[2] https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/03/28/l-idee-d-une-tva-a-0-sur-les-produits-bio-divise-au-sein-du-gouvernement_5442737_3244.html

[3] https://jamanetwork.com/journals/jamainternalmedicine/article-abstract/2707948

[4] https://www.revmed.ch/RMS/2009/RMS-210/Pesticides-et-Parkinson-un-lien-confirme

[5] https://www.usinenouvelle.com/article/la-piste-des-pesticides-examinee-dans-l-affaire-des-bebes-nes-sans-bras.N769999

[6] https://addict-culture.com/15-mars-2019-tva-bio-marche-pour-le-climat/

[7] https://www.parismatch.com/Actu/Politique/Sondage-Ifop-La-popularite-de-Macron-et-de-ses-ministres-chute-1617559

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Pour consulter notre politique de confidentialité, cliquez ici.