Affaire DTP, l’action est lancée !

Chère amie, cher ami,

Bouleversé par les odieux attentats qui ont frappé la France vendredi dernier, je tenais, avant d’aborder le sujet de cette semaine, à vous faire part de ma profonde tristesse face à cette tragédie barbare et à présenter à ceux qui auraient perdu des proches toutes mes condoléances. Mes pensées et mes prières vont aux victimes et à leurs familles.

Je crois que l’une des manières de rendre hommage aux victimes est de continuer nos combats pour la liberté et pour la vérité avec conviction, non pas comme si de rien n’était, mais au contraire avec une conscience plus aiguë des défis qui nous attendent, de la fragilité de la vie et de la difficulté de rester en paix dans un monde changeant, complexe et désorienté.

Ainsi, bien que mon cœur soit lourd, je vous félicite pour votre mobilisation dans le cadre de l’affaire DTP dont les suites sont prometteuses. J’espère que nous pourrons rapidement en savoir plus sur les raisons qui empêchent les autorités de nous donner un vaccin DTP sans adjuvant dangereux et sans maladies non obligatoires.

2500 mandats pour demander un DTP sans aluminium !

Vous êtes 2500 à avoir envoyé votre mandat à Me Jacqueline Bergel, pour effectuer une action collective auprès de Madame la ministre de la Santé pour réclamer le DTP sans adjuvant dangereux.

Cette action fait suite à notre pétition sur le vaccin DTP, lancée par le Pr Henri Joyeux, et qui a réuni 750 000 signatures. Cette vaccination contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite est obligatoire.

Le problème est que les citoyens qui veulent se conformer à cette obligation n’ont pas, dans les faits, d’autre possibilité que d’utiliser des vaccins hexavalents qui couvrent six maladies. Or, ils contiennent un vaccin controversé contre l’hépatite B et coûtent 40 euros au lieu des 7 euros pour l’ancien DTP retiré du marché en 2008. En outre ils contiennent de l’aluminium, un adjuvant dangereux pour la santé.

De nombreux parents n’ont aucune envie d’injecter à leurs nourrissons autant de maladies d’un coup et surtout pas le vaccin hépatite B, qui provoquerait dans certains cas la sclérose en plaques. Cette vaccination est d’autant moins nécessaire pour le bébé qu’elle concerne une maladie sexuellement transmissible. Pourquoi donc lui faire prendre un risque inutile ?

Grâce aux 2500 mandats recueillis, Me Jacqueline Bergel et son équipe ont pu commencer à travailler d’arrache-pied pour mener à bien notre combat.

Elle a envoyé les premiers mandats à la justice le 5 novembre 2015. Un deuxième envoi a eu lieu le 16 novembre 2015. Notre objectif est, au minimum, d’obtenir une réponse de la ministre et de son administration sur ce qui s’est passé et sur les mesures qu’elle compte prendre face à ce problème.

Sortir les familles de l’impasse

Il est évident que le temps presse.

Déjà par rapport au vaccin DTP, car les familles ne savent plus quoi faire. Elles ont l’impression de se voir imposer une vaccination obligatoire non justifiée et risquée pour leurs enfants.

Le dernier exemple en date est l’affaire de Mickaël Lecompte, qui comparaissait le 9 novembre dernier devant le tribunal correctionnel de Strasbourg (Bas-Rhin). Ce père de 36 ans avait refusé de faire vacciner son bébé contre le DTP. Il a été relaxé car l’infraction n’était pas constituée au moment des faits en raison de l’âge de l’enfant, qui n’avait alors que 14 mois, tandis que la loi impose la vaccination DT Polio avant l’âge de 18 mois.

Cité par BFM TV le père a expliqué : « On vous fait peur, on vous culpabilise, on vous fait des chantages, des menaces pour que vous cédiez. Mais moi, je n’ai eu aucune explication scientifique. (…) On ne nous donne aucune information : ni la composition, ni la fabrication. Ce n’est pas une relation de confiance avec le médecin. »

Ce père de famille s’est vu traquer, traiter de parent maltraitant etc. Mais l’Etat ne semble bon qu’à lancer des procédures contre les citoyens alors que le cadre fixé pour la vaccination n’est pas clair et que les médecins ne prennent plus le temps d’expliquer pourquoi elle serait nécessaire.

Enfin, lorsque les choses tournent mal pour les familles, l’Etat et la justice semblent les abandonner. Récemment, la justice a classé l’enquête dans l’affaire de Marie-Océane, jeune fille ayant déclenché une sclérose en plaques peu de temps après avoir reçu le vaccin Gardasil contre le papillomavirus (HPV) [1]. Pourtant, une expertise demandée auprès de la Commission régionale de conciliation et d’indemnisation des accidents médicaux d’Aquitaine avait reconnu l’imputabilité de la pathologie au vaccin !

Il est grand temps de rouvrir le débat sur le sujet de la vaccination et surtout de proposer une politique de santé cohérente sur le sujet.

Nous savons que certaines personnes réagissent mal aux vaccins. Cela veut donc dire qu’en vaccinant tout le monde sans vérifier les systèmes immunitaires des uns et des autres (typage HLA), nous acceptons de sacrifier une partie – fût-elle minime – de la population au bénéfice du reste.

Cela pose des questions éthiques mais aussi juridiques et économiques. Si une partie de la population se sacrifie pour le reste, n’est-il pas temps de le reconnaître et de prévoir un fonds de solidarité pour ces bébés, ou encore, si cette idée nous paraît insupportable, faut-il vraiment maintenir la vaccination obligatoire ?

Bien à vous,

Augustin de Livois

PS : Permettez-moi de vous transmettre le message de Me Bergel :

Cher monsieur et chère madame,

Je remercie l’IPSN et plus particulièrement son président, Monsieur Augustin de LIVOIS, pour sa contribution qui a permis de mettre en place l’action en justice qui est menée à l’encontre de Madame la ministre de la Santé.

Je profite de la présente pour remercier toutes les personnes qui m’ont fait confiance et qui se sont jointes à cette procédure.

Je tiens à leur faire savoir que je vais mettre toute mon énergie et ma compétence pour la mener à bonne fin.

Cette procédure commence donc par la demande préalable que j’ai déposée pour un premier envoi de 1500 personnes le 5 novembre 2015.

Un deuxième envoi de 1000 personnes a eu lieu le 16 novembre 2015.

Madame la ministre a deux mois pour répondre à la demande préalable.

Si dans les deux mois elle ne répond pas, cela équivaut à une demande implicite de rejet.

Dans cette hypothèse comme dans l’autre, la demande sera portée devant le Conseil d’État, sauf si, bien entendu, sa réponse est satisfaisante.

Je ne manquerai pas de vous tenir informés au fur et à mesure des étapes de cette procédure et je vous prie de me croire bien cordialement dévouée.

PS2 : Je serai cette semaine au congrès de Marion Kaplan où il reste encore quelques places. Ce sera l’occasion pour ceux qui s’y rendent de faire le point sur cette affaire « de visu ». Inscriptions ici 

 


52 réponses à “Affaire DTP, l’action est lancée !”

  1. Pais dit :

    Je découvre votre action aujourdhui car en faisant des recherches sur un changement d’habitudes alimentaires, je suis tombée sur la pétition du Pr Joyeux… En effet, je me sens concernée car mon fils de 10 ans a de l’eczéma depuis l’âge de 4 mois et est allergique alimentaire depuis l’âge de 8 mois (œuf, poisson, fruits crus, arachide). En discutant avec certaines personnes je me rend compte que c’est surement dû aux vaccins qu’il a reçu nourrisson !!
    Je suis outrée et me sens trahie..par les institutions médicales, l’Etat…
    Mon fils va a l’école avec sa trousse d’urgence composée de ventoline, d.un antihistaminique et d’une piqure d’adrénaline !! Il va au foot avec sa ventoline ! Voila son quotidien, je crains que toutes ces évictions alimentaires lui donnent des carences en protéines et autres, sans parler de son eczéma chronique…
    Aujourd’hui mon fils est très joyeux et en bonne forme, mais je suis en colère et aussi inquiète pour sa santé au long terme…

  2. Bonjour,

    Je sais que la procédure est à présent lancée, malgré cela est-il encore possible de participer à l’action. Maman d’un garçon de 6 mois, je me sens très concernée par cette affaire et ses objectifs. En effet nous avons décidés avec son père de ne pas faire vacciner notre enfant et nous ne souhaitons pas céder sous la pression.
    Notre participation est donc toute à ce mouvement, vous rejoindre serait également d’un soutien précieux.
    Merci de m’avoir lue.
    L. LAIGRE

  3. c’est quoi ce nouveau DELIRE,
    le DT-POLIO set une merde avec ou sans aluminium !!!
    ça me rappelle l’époque ou on avait le choix entre essence avec ou sans plomb,
    ça laissait le choix entre Sclérose en plaque ou Cancer !!!
    que voilà des gens intelligents !!!!!!!!!!!

  4. Normand dit :

    Ma fille qu a maintenant 38ans ,aprés ces vaccins a eu d’abord des problémes
    de peau ,puis de l’asthme,aprés de multiples examens,on ne lui a trouvéaucune allergies Décision du spécialiste arreter toutes vaccinations .a partie de ce jour il n’y a plus eu aucune grosse crise ,mais elle est restée fragile
    Mais maintenant elle est trrés active et fait beaucoup de sport,vélo natation ,plongée,cross,
    Depus je milite contre les vaccins,elle a 2filles aucune n’est vaccinée,et on ne lui a créé aucun problemes ni a l’école ni a la garderie

  5. Bonjour
    Je trouve inadmissible et scandaleux qu’on nous oblige à nous vacciner pour des maladies dont le vaccin n’est pas obligatoire,et encore plus scandaleux que les vaccins proposés contiennent de l’aluminium.
    Le dtpolio tout simple existe,il faut le refabriquer un point c’est tout .
    *En attendant les labos s’en mettent plein les poches …….

  6. flamand dit :

    Je trouve inadmissible que l’on applique à des nouveaux nés une substance dont on connait la nocivité pour les être vivants. un nouveau né n’a aucun moyen de se défendre et de refuser des abus médicaux.
    je soutiens moralement totalement les actions engagées pour empêcher que l’on vende ce produit criminel;
    Comment un tel état de fait barbare peut-il être cautionné par un gouvernement?
    Merci pour tous ceux et celles qui luttent pour la sauvegarde de la santé publique.
    L.F

  7. je suis allee cherche en belgique l infanrix ipv a ce jour ils sont aussi en rupture de stock et mon fils n a tj pas eu le rappel de dtpolio. j attends je ne veut pas du vaccin avec l hepatite b et si c est possible je souhaiterais vraiment faire vacciner mon fils de 9 mois avec le dtpolio sans aluminium. a chaque fois que je vois un specialiste pour mon fils il me dit mais il n est pas vaccine!! et mon ancien medecin traitant n avait pas voulu me faire l ordonnance pour le vaccin sans l hepatite! un comble!

  8. Et ô comment je soutiens l’action contre l’alumininium dans les vaccins!!!

  9. Bonnet dit :

    Merci pour la mobilisation de tous pour les générations d aujourd’hui et de demain

  10. J’ai signé cette pétition et j’espère que la ministre de la santé « réagira ». Un scandale en appelle un autre… Je me sens d’autant plus concernée que je « subis » une intoxication aux métaux lourds, inoculée par mes amalgames dentaires ! ET, des vaccins contenant du thimérosal comme conservateur (sodium- éthyl-mercurithiosalicylate) sont des sources de toxicité. Cependant, la principale source de toxicité systémique au mercure chez l’homme (confirmée par l’OMS et les services de santé publique américains) est de loin l’amalgame dentaire au mercure. Nos politiques EMPOISONNENT sciemment des milliers de personnes. A quand des études réalisées par des laboratoires indépendants et non des études réalisées par ces laboratoires qui commercialisent eux-mêmes ces POISONS ? Quel sera le prochain scandale sanitaire ? Heureusement, une poignée d’hommes et de femmes se mobilisent pour faire réagir nos pouvoirs publics.

  11. Guerin dit :

    Bonjour,
    Je fais parti des personnes qui ont signé la pétition pour un retour du vaccin DT-Polio classique sans adjuvant.
    En effet, il important que nous, adultes, nous mobilisions pour la santé de nos chers petits d’hommes qui n’ont aucune arme pour se faire respecter. C’est aux adultes et citoyens à veiller à ce que les autorités ne fassent pas tout et n’importe quoi avec la santé de nos enfants.
    En tant que professionnelle de l’enfance, cela fait plus de quinze ans que je suis confrontée à des parents qui sont trop peu informés sur les moyens qu’ils ont en mains pour soigner leurs enfants sans leurs

    • Guerin dit :

      Suite: pour soigner leurs enfants sans utiliser des traitements lourds et invasifs. N’oublions pas que les enfants avant 2 ans fabriquent leurs défenses immunitaires grace aux virus tels que rhino-pharyngite, rhumes et autres ne nécessitant surtout pas d’antibiotiques car si l’on impose ces derniers alors qu’il n’y a pas de signes infectieux (bactéries), les enfants n’ont alors pas la possibilité de fabriquer de bonnes défenses immunitaires pour leur future vie d’adulte. Et oui, les enfants sont des adultes en devenir…
      Maintenant, en ce qui concerne notre ministre de la santé, je constate depuis un plus de trois ans (je suis tombée malade et suis un traitement long et lourd) des actions et des annonces qui vont à l’encontre de la bonne prise en charge des personnes malades et de la bon ne santé des autres.
      Il serait grand temps que Madame la ministre descende se son nuage!!!
      Merci pour tout ce que vous faites pour que notre santé ne soit plus un marché financier mais un véritable sujet d’humanité.

  12. bisciglia dit :

    oui on nous fait peur avec ce vaccin même l’infirmière scolaire m’a fait de la pression, alors que mon fils étouffe par des allergies! une honte absolue

  13. Andriot dit :

    En 1960 j’avais 5 ans j’ai reçu le vaccin dtp à l’époque (j’ignore s’il y avait de l’aluminium). Dès la 1ere vaccination je me suis mis à boiter. Le médecin a poursuivi le 2e rappel et mon handicap s’est aggravé. Le médecin a alors décidé de ne plus me vacciner et mon handicap est resté tel (à cette époque il y avait encore des médecins généralistes compétents). J’ai 60 ans rien n’a changé, je n’ai plus jamais été vacciné et n’ai jamais été malade à l’exception de grippe ou rhume et pas chaque année. Je me souviens ainsi, étudiant être allé au CHU en pneumologie car je pensais que c’était le bon service pour une mauvaise toux. J’ai été en contact avec des malades atteints de tuberculose. Le médecin m’a soigné pour une vulgaire bronchite et je n’ai jamais attrapé la tuberculose malgré tout. J’ai mené un combat acharné pour éviter les vaccins à mes 3 fils (invoquant mes antécédents vaccinaux; à l’époque les médecins « en avaient » pour le faire)). Ils n’ont jamais été malade (même pas des grippes) ils ont la trentaine. Ils ont été contraints de se vacciner tetra-coq à 20 ans sinon il leur était interdit de passer les examens en fac. Le vaccin qui leur a été administré n’au eu aucun effet sur eux, ils ne l’ont eu qu’une fois (rien à faire avec les rappels puisqu’n ne les a plus ennuyé pour les exams) et sont tranquilles à vie (leur immunité était largement faite lors du vaccin). D’un second mariage j’ai une fille de 13 mois. On ne peut pas éviter la vaccination car on serait « balancé » à la ddass par les médicos incapables locaux, un homéopathe nous a donné une préparation sur 3 semaines qui entraine doucement le corps à recevoir le vaccin pentavac seul trouvé. On gagne du temps car on sait qu’avant 18 mois personne ne peut nous « emm… » avec les vaccins. Elle sera vaccinée pour son 14e mois car pas le choix, mais je suis positif vu la préparation…. là suite à venir vous dire. Néanmoins si ma fille subit, ne fut-ce que, la moindre fièvre je me défoulerai sur un ou de multiples procès contre les mules qui servent de médecin et sont informés que, moi, son père, j’ai des contre-indications vaccinales qui peuvent être héréditaires et nuisibles avant les 3 ans de l’enfant. Néanmoins j’espère que ma fille ne pâtira pas de cette dictature de l’oligarchie financière. Le plus comique c’est qu’en avril 2015 le médecin nous alarmait contre les risques encourus par notre fille non vaccinée avec l’hexavac et en novembre le même affirmait que le vaccin hépatite B était tellement dangereux qu’il était retiré et qu’on retrouvait du pentavac. Demain il ne restera que le tetra coq, puis le dtp et enfin le dtp sans aluminium avec chaque fois l’aveu que le reste « était » hyper dangereux (il faut tout de même relativiser sur l’hyper dangereux car à plus d’un an de l’enfant il y a bien moins de risques à la primo-vaccination sinon une fièvre à surveiller éventuellement). Une chose est certaine les penta et tetra vac sont actuellement vidé de bien des dangerosités, notamment la polio dont on se demande contre quoi il protège. Cette histoire de vaccins obligatoires fera comme le bcg qui n’est plus obligatoire depuis 2009 car il a été rentabilisé, comme l’avait été en 1989 celui de la variole. Et pour ceux qui objectent que la tuberculose a fait une poussée c’est simplement le fait que le bcg provoque à 80% des cas une primo infection qui rsique de déclencher une tuberculose bénigne dans les 20 ans après la vaccination (et ce n’est pas systématique). Mais on soigne la tuberculose. Bref ce n’est pas une question de santé mais de fric. A plus.

  14. COMACLE dit :

    Bonjour
    Je croyais que la vaccination n’était obligatoire qu’en cas d’entrée en collectivité ? Vous indiquez 18 mois : pouvez-vous confirmer ce point ?

  15. L’un de mes jumeaux de 25 ans a reçu tous les vaccins obligatoires dans sa petite enfance comme un bon petit soldat alors que moi-même aujourd’hui âgée de 60 ans n’en ai reçu aucun en 1955 grâce à un médecin opposé à l’injection de toxines dans un petit corps sain et aujourd’hui mon fils a de l’eczéma chronique, allergique aux chevaux (entre autres) et doit se balader avec sa ventoline alors que moi je n’ai aucun problème de ce genre !!!
    Ils ont même été vaccinés contre l’hépatite avec un vaccin reconnu maintenant comme dangereux !
    Aujourd’hui, mes petits enfants de 7 et 3 1/2 ans ont reçu tous les vaccins bien toxiques imposés par les différents gouvernements et ministère de la Santé et ma fille vit dans l’angoisse des conséquences que cela peut avoir sur leur santé à l’avenir ! Quel monde politique et médical rassurant, honnête, intègre et soucieux de la santé de nos concitoyens !

  16. DRIOUECHE dit :

    Ma fille a bientôt 16 mois et a reçu aucun vaccins et elle est en pleine forme! (sachant que je l’ai allaité exclusivement durant 6 mois 1/2 et 3 fois par jour jusqu’à 10 mois et 1/2).
    Pour ma part, je suis pour la liberté des vaccinations: je trouve cela scandaleux que l’on oblige qq à s’injecter qqch dans le corps. Le pb est que nous vivons en France et qu’en France le DTP est obligatoire… mais n’existe pas !
    Il est obligatoire à 18 mois, donc je serais bientôt dans l’illégalité si le vaccin n’est pas en vente …
    De plus je suis atteinte d’une sclérose en plaques et ma soeur aussi alors je ne suis déjà pas vaccins (je suis infirmière et je vois les dégâts liés à cela) mais vu l’histoire familiale je refuse de prendre le risque d’injecter des métaux lourds dans le corps de ma fille.
    Espère sincèrement que l’Etat va prendre en compte ce pb de vaccinations, pour nous parents…

  17. Dubois dit :

    Bonjour,
    allergique aux métaux lourds, j’ai fais une réaction allergique grave au vaccin anti hépatite B soit un purpura rhumatoïde durant mon enfance. Cette maladie rare et grave n’a été diagnostiquée qu’au bout de plusieurs mois et un peu  » par hasard « . Elle m’a conduite a rester des mois sans bouger afin de rester en vie. J’ai trouvé plus tard dans l’homéopathie un traitement de fond pouvant « laver » mon organisme des métaux lourds mais sans certitude que la maladie ne resurgisse pas un jour. En 2006 ma mère qui s’est battu toute mon enfance pour faire reconnaître les dangers de ce vaccin par la médecine, m’a trouvé en 2006 un vaccin DTP sans aluminium. Aujourd’hui c’est moi qui serai maman dans quelques mois. C’est moi qui vais devoir faire vacciner mon enfant et je suis inquiète de savoir que ce vaccin et introuvable, je crains que mon enfant ai la même allergie que moi et je veux pouvoir le protéger! Il faut continuer le combat !!!

  18. Notre fils est né le 13 août 2015. A la 2e consultation pédiatrique, le pédiatre nous rédige une ordonnance pour le vaccin. Nous nous renseignons et décidons de ne pas le vacciner tout de suite, d’attendre éventuellement un vaccin moins « complet », et de toute façon de ne pas vacciner avant l’entrée en crêche. Nous revenons voir le pédiatre au 3e mois et lui expliquons notre démarche. Il refuse alors de continuer de suivre notre fils, mais nous rédige une ordonnance pour le vaccin tétra. Nous savons que nous avons peu de chance de l’obtenir en pharmacie. Cependant s’il existe une possibilité d’avoir à nouveau accès au DTP sans Al, nous souhaitons bien être informés.
    Le refus du pédiatre nous a un peu choqués, mais ce n’est pas une grande perte, et finalement le médecin de famille nous semble très compétent, très modéré sans être homéopathe. Le courant passe certainement bien mieux…

  19. justin dit :

    LOCTUDYPour quoi rendre la vaccination obligatoire . avant il faudrait faire la reche des antes corps a l’enfant

  20. Pour le droit d’avoir le choix, pour pouvoir immuniser nos enfants sans avoir de doute. Nous réclamons le vaccin DTPolio comme il se présentait avant 2008.
    Nous ne souhaitons pas utiliser le vaccin actuel, trop « fatiguant » pour le système immunitaire.

  21. robin dit :

    bravo p
    our cette inisiative

  22. Roger Kantin dit :

    En tant que biochimiste, je considère que la vaccination des tous jeunes enfants est contre nature et qu’effectivement l’allaitement maternel est le meilleur des vaccins.
    Les concentrations en aluminium dans les vaccins (0,85 mg /dose) sont 4 fois supérieures aux concentrations admises dans l’eau du robinet (OMS : 0,2 mg pour 1 L d’eau), et même largement plus si l’on considère le rapport en volume. Il y a donc deux poids deux mesures.
    Une dizaine de milliers de publications scientifiques (cf moteurs de recherche pubmed ou sciencedirect) font état de maladies liées à la présence d’aluminium, sur l’animal ou l’homme.
    Le principe de précaution devrait s’appliquer car les arguments scientifiques existent. J’espère que le bon sens l’emportera.
    Bravo pour votre implication pour faire progresser la logique et la santé.

  23. Bonjour je mais pas de témoignages mais je suis d’accord bon courage cordialement me Prevost

  24. ETIENNE dit :

    Agée de 66 ans, j’ai contracté la poliomyélite en 1953 à l’âge de 4 ans alors que j’habitais Toulon. J’étais paralysée des 2 jambes jusqu’à la taille, la vessie touchée ainsi que le diaphragme… Cette maladie est une vraie « saleté », une bombe à retardement. Personne, ou presque, ne sait qu’après avoir récupéré et gardé ou non des séquelles alors que vous croyez que c’est une affaire classée, vous risquez (50 à 75 % des cas) de développer un syndrome post-polio. Et là c’est l’horreur absolue !! Des douleurs neurolo-giques que rien ne calme, une fatigue épouvantable, les muscles qui s’atrophient dans tout l’organisme. Personne ne vous écoute, personne ne vous comprend. Je n’ai eu qu’un tort c’est de naître un peu trop tôt pour pouvoir bénéficier du vaccin contre la polio qui n’existait pas encore. Donc je suis deux fois victime. Toute ma vie a été gâchée par un virus microscopique indétectable par les microscopes ordinaires.
    Aussi, je le clame haut et fort faites vacciner les enfants. Battez-vous pour obtenir des vaccins sans aluminium. Battez-vous mais profitez de ce que la science vous offre !!

  25. BEAUFILS dit :

    Je suis d’accord avec le professeur joyeux de fabriquer des vaccins sans aluminium trop de risque pour la santé merçi .

  26. Nouvel dit :

    Même si je ne suis plus concerné directement, je vous soutiens complètement dans votre action qui , je l’espère , fera enfin bouger la ministre de la santé qui n’a pas été très efficace jusqu’à maintenant.

  27. bissler dit :

    maladie colieaque a 40 ans diagnostiquée seulement mais avant tout depuis surement l’enfance . maladie de la thyroide opération suite a hyperthyroidie derrière opération s’est révélee la maladie coeliaque puis cancer du sein. donc ensuite allergie a divers produits beaume du pérou sulfite crustacé laitage? d’ou exéma soit disant prurigo ? nerveux ? septique car vaccin a faire sans aluminium étonnant non ? sensible oestrogene et progestérone , chercher l’erreur revelée apres opération depuis gene respiratoire ventoline pas d’anti inflammatoire ils doivent savoir mais se taire c’est mieux seul réponse on ne vous a pas encore piquée rire avec tout cela hla ressort dans les genes ? et pourquoi pas du au vaccin
    essayer de comprendre et remettre de l’ordre et qu’il se posent les vraies questions réponses la mme marisol touraine. c’est pas grave sa fait partie des statistiques. un chiffre un pion

  28. oudin dit :

    Je suis choquée que l on vaccine à tour de bras, sans nous laisser le choix, comme dans d autres pays. Des vaccins multiples, contenant de l aluminium et dangereux !!!! On est pris en otage et menacés de prison si on ne le fait pas, avec les menaces de ne pas aller en crèche, à l école…. C est de l abus de pouvoir. On ne se sent plus des parents responsables, sachant mieux que quiconque ce qui est bien pour nos enfants !!!

  29. Brizini dit :

    Bonsoir,je souhaite le numéro de téléphone de l avocate pour envoyer ma participation ,et surtout savoir si le professeur joyeux a prévu un autre rdv rencontre sur Montpellier .cordialement

  30. vencatareddy dit :

    Mon fils ainé a été vacciné en 1996 à l’âge d’1 mois (au moins 5 vaccins)par un médecin soit disant homéopathe. Il a fait de nombreuses réactions allergiques.Je me suis alors intéressée de près à l’alimentation et à la vaccination. Il n’a pas été allaité très longtemps (1 mois 1/2) parce que j’ai repris mon travail au bout de 4 semaines et je n’avais plus de lait. Pour mon deuxième fils le seul vaccin a été le DTP sans alu et un allaitement pendant 8 mois.Mes autres enfants (2 filles de 10 ans et 7 ans)) n’ont aucun vaccin car le DTP sans alu n’était déjà plus disponible et la version avec alu contre indiqué avant l’âge de 6 ans je les ai allaitée 1 ans et deux ans pour la dernière et je n’ai pas souhaité une injection avec alu même après leur 6 ans. Je subis régulièrement la réprobation de nombreuses personnes mais je me méfie aujourd’hui des discours nous assurant que c’est la meilleure solution pour déboucher sur un scandale sanitaire comme cela a été le cas de trop nombreuses fois. J’ai pour ma part été très vaccinée faute de renseignements à l’époque mais je refuse de me laisser culpabiliser par qui que ce soit et j’estime pour ma part être suffisamment responsable pour choisir la santé de mes enfants, je ne suis ni une insensée ni une extrémiste juste une personne qui a ouvert les yeux sur un certain nombre de choses. Tous mes enfants sont allergiques (l’ainé plus que les autres) je n’ai pour ma part aucun problème de ce côté là, leur papa a quant à lui développé des allergies à la suite de nombreuses anesthésies. Je suis persuadée que toutes ces substances inoculées ne sont pas anodines comme on essaie de nous faire croire et peuvent imprégner nos cellules et pourquoi pas nos cellules reproductives.

  31. nervo dit :

    la vaccination « genevac » contre l’hépatite B en 1991/1992, dans le cadre de mon emploi (je suis infirmière) m’a déclenché une SEP.
    après un long combat contre mon employeur (CHU NICE), je viens d’avoir gain de cause!!!

  32. Je suis grand’mère de 5 petits-enfants de 5 ans à 6 semaines, une grand’mère triste et en colère de voir quel monde on offre à ces petits qui vivent déjà avec des épées de Damoclèse au-dessus de leur tête mettant leur vie en danger . Leurs parents ,mes enfants,sont désespérés et révoltés de ne pas avoir le choix de pouvoir les faire vacciner en toute sécurité.
    Nous avons le choix de laisser faire et être complices d’un autre scandale sanitaire de plus dont font les frais nos petits, ou dire non à ces lobbying assassins et de nous dresser face à l’irresponsabilité des politiques. Merci pour votre action vous pouvez compter sur moi!

  33. cazale dit :

    Bonjour,
    Je soutiens vos actions car je me rends compte que la population est manœuvrée, flouée ! Nous sommes des pions ! Mon fils a de l’eczéma et il est possible que cela puisse venir de là… Avec les impôts que nous payons pour les payer EUX, nos représentants nous doivent des services corrects et la transparence des informations !

  34. Sandrine dit :

    Bonjour, nous voulons la fin de l’obligation vaccinale, pas le retour d’un vaccin qui a fait des ravages par le passé. Au moins, aujourd’hui nous pouvons encore le refuser avec votre solution, ça sera impossible! Monsieur JOYEUX, je vous pose la question, je doute fort que vous me répondriez vu votre tiédeur, quand allez vous faire une pétition pour la fin de l’obligation vaccinale?

  35. Isabelle dit :

    Merci pour votre engagement et que la fin de la vaccination obligatoire prenne bientôt fin.
    Nous avons le droit de choisir et le cas par cas doit rentrer en vigueur grâce à une information médicale adaptée et transmise par le médecin de famille ou le pédiatre.

  36. DOUDET dit :

    Ma fille , 18 ans maintenant , n’a reçu que le DTP , nous avons refusé les autres vaccins et n’avons jamais été inquiétés , il faut dire qu’elle n’est jamais allée en crèches mais chez une assistante maternelle .Le moyen de ne pas céder à la pression médicale est de dire que vous n’êtes pas contre la vaccination mais que vous ne voulez pas d’aluminium ni d’autres vaccins que le DTP ET demander au médecin de faire une attestation d’innocuité du vaccin , il est évident qu’il ne peut le faire!

  37. thierry dit :

    Bonjour, vous n’avez soulevé qu’un petit bout du scandale des vaccinations. Après un petit accident vaccinal, je me suis documenté sur le sujet. Inculte, j’étais pro vaccins, informé, je suis totalement contre. Les autorités médicales se sont moqués de nous, en toute connaissance et elles continuent.
    La fin de l’obligation vaccinale est un minimum a obtenir. Ras le bol de devoir justifier son opposition aux vaccinations par des gens qui nient systématiquement tout accident vaccinal, parce que ce n’est pas prouvé scientifiquement. Comme si l’efficacité de la vaccination avait été prouvée scientifiquement.

  38. Bonjour Madame Touraine,

    Un esprit sain dans un corps sain, ne dit-on pas ?
    Ne croyez-vous pas qu’à l’aube du 3ème Millénaire, il serait bon de faire preuve d’humilité devant les preuves accablantes qui vous sont fournies par les médecins sur la nocivité de l’aluminium dans les vaccins et de cesser de vouloir couvrir ces laboratoires diaboliques ? L’argent semble plus important que les vies humaines n’est-ce- pas ? Madame Marisol Touraine, aussi intelligente que vous puissiez être, votre intelligence est toutefois très largement inférieure à la somme des intelligences du peuple et des médecins réunis qui vous crient haut et fort de les écouter. Qui êtes-vous pour prétendre vous placer au dessus de tous ces médecins réunis et le peuple avec eux pour passer en force vos décisions en faveur de laboratoires diaboliques qui empoisonnent le peuple à petit feu avec leur vaccins toxiques pour le corps humain ? Faites donc preuve de bon sens, Madame Touraine, et surtout d’humanité en supprimant l’aluminium des vaccins.
    Avec tout le respect que je vous dois si vous prenez cette décision.

  39. Foucaud dit :

    Bonjour,j’espère moi aussi que les vaccinations ne seront plus obligatoire dans un proche futur cela nous éviterait des barrages et des effets secondaires pas agréable à vivre,cela diminuerait le trou de la sécurité sociale les gens se porteraient mieux,par contre d’autres s’en mettrais moins dans la fouille!!!

  40. JC Alain dit :

    bonjour,

    je suis persuadé qu’il y a la-dessous des pots de vin ou rétrocommissions.
    Qui a autorisé la mise sur le marché de ce vaccin avec aluminium, faudrait inspecter ses comptes en banque,il (ils) ont touché, c’est sûr, qui a supprimé les anciens vaccins, moins chers ? (rappelez vous Cahuzac …)

  41. hecquet dit :

    Bonjour,
    je soutiens votre action car l’humanité s’est passée de vaccins pendant plusieurs milliers d’année et qu’il paraît évident que toute cette histoire n’est qu’une question de pouvoir, de contrôle et d’argent.
    Il ne tient qu’au peuple de cesser de participer à cette mascarade.
    Réveillons nous, l’union fait la force.

  42. Lalanne dit :

    Arrêtez de nous empoisonner!!!!

  43. Marc dit :

    Bonjour,
    Je suis da tout coeur avec vous pour avancer vers la lucidité et la liberté.
    Tous ces groupes de profits financiers n’ont rien à faire du bien être des êtres qui peuplent cette belle planète. Il est nécessaire pour avancer que chacun prenne sa responsabilité. Il serait temps que les dirigeants du monde perçoivent qu’ils n’ont aucun droit sur leur semblables !
    Merci à tous ceux qui en ont le courage.
    Merci au professeur Joyeux.

  44. Shaylee dit :

    Je suis maman d’un petit garçon de bientôt 5 mois et il n’est pas vacciné. Je suis contre ce vaccin avec l’aluminium et je recherche également l’ancien vaccin sans adjuvant. La pédiatre que j’avais refuse de suivre mon fils car il n’est pas vacciné. Je trouve cela inadmissible ! Je suis même tombé sur une femme médecin qui m’a demandé : »Que reprochez vous au vaccin ? » Je lui ai dit qu’il contient de l’aluminium et que ça peux provoquer entre autre la maladie d’Alsheimer et elle a osé me répondre « oui mais ça ne concerne que les personnes âgées » . Je vais continuer à me battre et j’espère qu’on retrouvera l’ancien vaccin. Quand je vois tout ces enfants qui se font vacciner et que pour les parents tout va bien, ils se demandent après pourquoi leurs enfants sont malades. Et bien voilà le résultat des vaccins ! Maintenant vous n’avez que vos yeux pour pleurer. Battez vous cher parents ! Protéger vos enfants !

  45. RIBOT dit :

    le problème c’est de laisser faire les laboratoires qui font « n’importe quoi » du moment que cela rapporte de l’argent. Moi j’ai toujours été contre tous les vaccins et médicaments aussi. Il y a d’autres solutions alternatives. les gens doivent se responsabiliser et ne pas se laisser manipuler. Tous ces gros lobbies ne pensent qu’à faire des profits.Notre santé importe peu à tous ces gens. Eux ne voient que l’argent comme beaucoup d’ailleurs, malheureusement.

  46. Reagir dit :

    Bonjour,

    Une voix et un témoignage de plus.
    Mes parents ne nous ont pas vaccinés car ma maman s’est documentée en naturopathie et alimentation naturelle. C’était une évidence de ne pas vacciner, comme avant que les vaccins apparaissent !
    Je suis mère maintenant, et j’ai évité presque tous les vaccins sur mes enfants, mais on va encore m’embeter si je veux les scolariser. La solution pour y avoir échappé était de ne pas les avoir scolarisé, mais ce n’est pas une solution pour toute une population que de garder ses enfants en dehors de toute collectivité, cela est clair !et puis impraticable.
    J’ajoute qu’en Algérie, ou l’obligation vaccinale existe, les enfants sont vaccinés carrément à l’école, j’imagine comme tous les pays du tiers monde, sans ouverture avec comme nous l’avons, de l’information et des médecins homéopathes.Leur père, ayant grandi dans ce pays, ne se souvient pas avoir été vacciné, car à l’époque les vaccins etaient moindres, et ses parents ne ‘ont pas été. Non informé bien sur, il croit en ce que je lui rapporte de mes recherches et a refusé de les vacciner lui aussi. En Algérie, ce refus est passé sans meme avoir consulté un médecin ni aucun certificat de contre indications.
    Nous les femmes ou hommes informés, avons une responsabilité de faire passer l’info à nos conjoints ! Il n’y a que comme ça que ça gagnera du terrain, le bouche à oreille.
    Et puis bon moi je ne regarde pas les films, mais j’ai entendu parler de ces films américains ou l’on injecte je ne sais quoi sur des gens avec des seringues….la seringue, moi, m’a toujours fait peur, et j’ai donc renoncé à devenir infirmière….
    Avec aluminium ou pas, n’est ce pas un peu un pis aller ? faux débat? Je viens de consulter un homeopathe, qui refuse de me faire une contre indication, car mes enfants n’ont pas de maladie pouvant justifier d’etre contre indiqués à la vaccination. Le serpent qui se mord la queue. Il a fait vacciner ses enfants avec le dtp, d’où sa tiédeur. Quel médecin fait des contre-indications aujourd’hui ? J’en ai bénéficié ainsi que mon frère dans mon enfance, de deux médecins homéopathes. Je vais devoir renoncer à les scolariser ?? Vive les cours par correspondance alors… avec la mairie qui s’ajoute en me prenant la tete avec notre bail de location ! rien ne va
    SINON PLUS RADICAL menacez de quitter la France ! moi deja je vais faire un passeport non français puisque j’ai des origines ailleurs ! et tac

    • Madeleine dit :

      une suggestion pour « Reagir » : il faut aller voir un grand nombre de médecins pour avec chance obtenir un certificat de contre indication, et de préférence un jour ou l’enfant est malade (et dans ce cas impossible de le vacciner) -> tu peux de ce fait avoir un petit répit (les certificats sont à renouveler chaque année). Mais selon les écoles, on ne te demande pas forcément de présenter le certificat de vaccination tous les ans.
      Par contre, sans le certificat c’est difficile (aussi bien pour l’école que pour les centres de loisirs l’été). Essaie le bouche à oreille dans ta région pour trouver un médecin qui partage tes convictions.
      Pour ma part, j’ai réussi, avec grand peine à obtenir un certificat chaque année depuis 5 ans (à chaque fois un médecin différent) et en insistant lourdement. Cette année s’avère plus compliquée avec la médecine scolaire. Vivement qu’une solution à ce problème soit mise en place ! Merci pour ceux et celles qui ont d’autres solutions qui fonctionnent, de les partager : )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Pour consulter notre politique de confidentialité, cliquez ici.