Big Data vous suit partout, même aux toilettes !

Chère amie, cher ami,

Y a-t-il un domaine qui puisse échapper au Big Data ?

Il y a longtemps que vos habitudes de shopping sur Internet sont scrutées. Vous recevez dans votre boîte mail et sur les sites Internet où vous aimez vous rendre des publicités qui correspondent à vos goûts, du moins à ceux que la machine a enregistrés.

Google, via l’application GPS de votre smartphone, connaît vos déplacements. Le moteur de recherche vous envoie un compte rendu à la fin de l’année sur les trajets que vous avez effectués. Vous y trouverez l’heure, la date et les kilomètres.

Heureusement, en période de confinement et de distanciation sociale, ceux-ci sont restés limités ces derniers temps…

Et si vous êtes sorti en dehors des heures autorisées, Google le sait. Mais la police n’a pas le droit, pour l’heure, d’exploiter ces données. Ouf.

Facebook sait qui sont vos amis, votre famille, les causes que vous trouvez justes.

Instagram connaît vos mensurations et vos habitudes de shopping.

Twitter apprécie vos opinions politiques. Ne serait-ce le cas, votre compte serait fermé…

Votre montre peut récupérer vos données de santé et les transférer à votre assurance, euh non, à votre médecin.

Vous pouvez, si le cœur vous en dit, multiplier les objets connectés chez vous : les lampes, les machines, la douche…

Toutes vos habitudes seront répertoriées.

Elles seront bientôt vendues par Enedis à des annonceurs, voire au gouvernement qui vous rappellera qu’il est préférable d’utiliser son lave-vaisselle la nuit et de ne pas prendre plus de trois douches par jour.

L’ancien patron de la SNCF Guillaume Pépy a affirmé en 2019, il y a donc déjà très longtemps – avant même l’ère COVID ! -, que son entreprise avait pour mission de collecter des “datas”. Selon lui, le principal concurrent de la SNCF était Google1.

J’étais naïf, j’avais toujours cru qu’il s’agissait de faire fonctionner des trains !

Bref, il ne restait qu’un endroit tranquille : la cabane au fond du jardin.

“Karcher Toilet”

Vous pouviez aller aux toilettes et oublier tout le reste. Là où Louis XIV aimait à se faire observer, vous aviez le luxe d’être seul !

Il n’est pas dit que cela soit encore le cas dans les années qui viennent.

Une société japonaise a décidé de lancer les toilettes connectées.

Il s’agit de Toto2.

Ce sont des professionnels du water closet.

Ils ont déjà inventé les toilettes “washlet” ou douchette3.

Vous êtes assis sur la cuvette. Vous appuyez sur un bouton et un puissant jet d’eau vient vous caresser les fesses.

La première fois, c’est très surprenant. La deuxième…

À dire vrai, il n’y en a pas eu. La première expérience m’ayant suffit.

En tout cas, si vous voyagez en groupe et que personne dans votre groupe n’est allé au Japon récemment, attendez-vous à ce que le sujet soit abordé le lendemain de votre première nuit d’hôtel. Il est possible que les uns ou les autres sourient.

Ceux qui n’ont pas essayé le jet d’eau lors de la première nuit se rattraperont assurément lors de la deuxième.

Que tout le monde se rassure, ces commodités high-tech disposent d’un sèche-fesses intégré. Il vous suffit pour l’actionner, d’appuyer sur un autre bouton…

La cuvette est branchée !

La version suivante des toilettes Toto est connectée.

La cuvette est dotée d’un logiciel et de capteurs. Ils réceptionnent vos données de santé : circulation sanguine, fréquence cardiaque, état de votre peau, et même analyse de vos selles2 !

Les données récoltées seront ensuite évaluées. Vous recevrez alors un bilan de santé.

Sera-ce sur votre téléphone ou sur le couvercle des toilettes ? Je ne sais pas.

Mais vos toilettes vous diront si votre alimentation est bonne, si vous avez trop bu la veille ou si vous êtes trop sédentaire.

Les recherches récentes sur le microbiote ont montré à quel point l’analyse des selles pouvait être intéressante.

Elle révèle énormément de choses sur votre santé.

On imagine aisément que de telles toilettes pourraient être utilisées dans les hôpitaux ou des établissements personnalisés pour aider les soignants à mieux accompagner les malades.

Pour autant, j’espère que la mode des commodités connectées ne s’implantera pas en Europe.

La peur de ne pas être en bonne santé tétanise déjà de très nombreuses personnes.

Elle a été considérablement renforcée par tout le battage médiatique qui est fait autour du coronavirus, des cas positifs et des décès sur l’année et dans le monde entier, causés par le Covid-19.

S’il faut ajouter à cela l’analyse quotidienne des selles reçues par mail, il y a de quoi déprimer pour de bon !

Non vraiment, à tout prendre, je crois que je préfère largement les toilettes sèches !

Naturellement vôtre,

Augustin de Livois

 


[1] https://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/sncf-notre-plus-gros-concurrent-c-est-google-guillaume-pepy-740185.html
[2] https://www.courrierinternational.com/article/hygiene-au-japon-lentreprise-toto-sinteresse-de-pres-vos-selles
[3] https://www.elle.fr/Deco/Pieces/Salle-de-bain/Equipements/Les-WC-japonais-qu-est-ce-que-c-est-3179824
[4] https://www.usinenouvelle.com/editorial/l-industrie-c-est-fou-analysez-vraiment-toutes-les-matieres-avec-ces-toilettes-intelligentes.N950991

6 réponses à “Big Data vous suit partout, même aux toilettes !”

  1. mabilon dit :

    Dans les pays musulmans où j’ai voyagé, le jet d’eau dans les toilettes existe depuis très longtemps, je pense bien avant les Japonais. C’est parait-il une des recommandations du Coran.

    • Robert Moreau dit :

      Comme quoi, on a beau dire, ce sont bien les Musulmans qui sont en avance sur nous du moins dans ce domaine : la propreté !
      Et pas besoin de Big Data.
      Jusqu’ où iront-ils nous « sonder » ???

  2. Alice Haas dit :

    je suis d’accord avec vous en tout ce qui concerne Toto et son envie de nous espionner…..mais, étant donné que je suis légèrement handicapé et ne peut pas nettoyer mon derrière comme la plupart de gens, je me sers bientôt depuis vingt ans de ces toilettes (les premières étaient effectivement les TOTO) maintenant on peut en trouver un peu partout à des prix bien plus abordables, si on change simplement le siège de la toilette.
    Je me sens toujours propre, je n’ai plus jamais des problèmes d’hemorroides ou autres problèmes de peau, et, cela me permet de rester chez moi, dans ma maison sans dépendre de personne pour un des besoins les plus intimes.
    Il y a un autre avantage: ce siège ne prend aucune place supplémentaire dans vos toilettes, ce qui seraient le cas avec un bidet, c’est plus confortable, car plus haut, et vous n’avez plus besoin de papier de toilette

  3. de Morawitz dit :

    Cher Monsieur de Livois,

    Merci pour cette cybercommunication décoiffante. Mais il faudrait quand même rappeler que la plupart des informations récoltées sur nous par Big Brother (BB) l’ont été avec notre collaboration tout à fait active et consentante.

    Personnellement, je n’use ni d’Instagram, ni Twitter et n’ai pas de smartphone ni montre connectée.. Et franchement, j’en donne le moins possible à Big Brother, même si je n’arrive pas à ne rien lui donner.

    Si la 5G sera bientôt partout, c’est que « les gens » le veulent bien.

    Servitude volontaire, qu’il disait. C’est bien vrai.

    Cordialement

    R. de Morawitz

  4. Fenianos dit :

    Bonsoir,
    Très belle analyse.
    De plus, vos mails sont toujours clairs.
    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Pour consulter notre politique de confidentialité, cliquez ici.