Homéopathie, les médecins attaqués portent plainte!

Chère amie, cher ami,

Il y a quelques semaines est paru dans le Figaro une attaque violente et sectaire d’une poignée de médecins réactionnaires défendant bec et ongles leur vieux pré carré.

Dans cette tribune au vitriol, ils accusent leurs collègues médecins qui soignent avec l’homéopathie, l’acupuncture ou la mésothérapie, de pratiquer des “fake médecines”.

La tribune commence par une affirmation méprisante :

“Il est facile et valorisant d’afficher son savoir. Il est bien plus difficile d’expliquer et d’accepter ses limites. La tentation peut alors être de pratiquer des soins sans aucun fondement scientifique”.

Le reste de la tribune est à l’avenant. Les praticiens mettent en cause “l’honnêteté” de leurs collègues qui avec l’homéopathie promettraient des “guérisons miraculeuses sans risque”.

À l’issue de ce réquisitoire cumulant les idées toutes faites et les affirmations gratuites, les médecins de l’appel “demandent instamment” à exclure du titre de médecin ceux qui pratiquent l’homéopathie, l’acupuncture ou la mésothérapie et évidemment de dérembourser ces traitements.

En vérité, acquérir des savoirs dans le domaine de l’homéopathie, l’acupuncture et la mésothérapie est long, parfois difficile.

Ces disciplines, qui en pratique sont autant des arts que des sciences, nécessitent du thérapeute une grande humilité. Il doit être à l’écoute de son patient dont il va chercher à comprendre l’histoire afin de pouvoir soigner la cause de sa maladie et de lui prodiguer des soins individualisés.

L’homéopathe propose un traitement adapté à son patient et dispose par ailleurs de toute la palette de la médecine classique si cela lui est nécessaire.

Ainsi, pour traiter la fièvre, il dispose de nombreux remèdes homéopathiques variant selon son origine. Il peut aussi donner des antibiotiques si la fièvre est due à une infection bactérienne.

S’il est formé à la médecine orthomoléculaire, il pourra prescrire de la vitamine C, soit sous forme liposomale, en intraveineuse ou via une poire anale.

Ces disciplines viennent s’ajouter au savoir acquis sur les bancs de la fac de médecine. Elles sont un enrichissement pour le médecin et le patient.

Elles donnent au thérapeute une vision plus large de la médecine et des soins et lui permettent de bénéficier des données de la science statistique ainsi que des données de savoirs ancestraux, appliqués avec satisfaction par des générations de médecins.

Les opposer est absurde.

Cette fois cependant, les contempteurs de l’homéopathie sont allés trop loin. Leur attitude n’est pas seulement ridicule. Elle est agressive et anti-confraternelle.

Elle est une attaque en règle d’une partie conséquente des médecins et de tous leurs patients.

C’est pourquoi devant tant de rage, les médecins homéopathes ont tenu à réagir. Ils ont porté plainte contre les médecins ayant lancé l’appel scandaleux publié dans le Figaro.

Je vous soumets ci-après leur communiqué de presse.

Naturellement vôtre,

Augustin de Livois

 

PS : Pour soutenir l’homéopathie et montrer votre désaccord contre le déremboursement de l’homéopathie utilisée au quotidien par un tiers des français, vous pouvez signer la pétition en cliquant ici.

 


6 réponses à “Homéopathie, les médecins attaqués portent plainte!”

  1. STANGI dit :

    Mon fils avait 13 ans et était soigné pour des migraines ophtalmiques avec des médicaments qui ne le guérissait pas : pire ,il ne pouvait plus apprendre ses leçons ,comme s’il n’avait plus de mémoire …Une amie m’a parlé d’une excellente homéopathe : nous avons pris rendez vous .Mon fils a été soigné ,il est guéri .Son traitement était complété par des séances d’acuponcture à certaines périodes .Il a 45 ans et va très bien .

  2. Athéenuation IV dit :

    Les charlatans se rebiffent !
    Comment ? En fournissant enfin des preuves d’efficacité de leurs arnaques ?
    Bien sûr que non, en accusant ceux qui dévoilent l’escroquerie d’être méchants et non confraternels…
    Vivement qu’on donne un grand coup de balai dans toutes ces fumisteries anachroniques.

  3. pont dit :

    il y a 20 ans que j’utilise l’homéopathie……depuis que cette thérapie a guéri mon fils de ses otites à répétition qui résistaient à la médecine allopathique

  4. Fred dit :

    Tout le monde semble d’accord sur un fait : « l’homéopathie n’est pas une médecine scientifique »
    Cependant Samuel Hahnemann (inventeur de l’homéopathie) a fait une observation :
    Le quinquina avec lequel il s’était soigné du paludisme, lui provoquait des crises de paludisme alors qu’il était « guérit ».
    il a donc émit une hypothèse :
    une substance qui supprime un symptôme chez un malade provoque le même symptôme sur un être sain.
    A partir de là, il a mis en place une phase d’expérimentation afin contredire son hypothèse ou de la vérifier. Il a expérimenté des milliers de substances en répertoriant les symptômes associés avec de nombreux confrères et patients, allant même jusqu’à expérimenter sur lui même … n’en déplaise à certains qui traite l’homéopathie de médecine placebo, c’est Hahnemann lui même qui le premier à testé l’effet « placebo » en double aveugle, tellement sa démarche scientifique était rigoureuse.
    Pour résumer : observation, émission d’une hypothèse, vérification expérimental in vivo, et non sur des souris de labo … Voici la base d’une démarche bien scientifique ! non ?
    Mais voilà notre pseudo science actuelle veut trouver la substance de base dans le granule, sinon ce n’est pas scientifique. Il s’agit là d’un faux débat. L’homéopathie est une médecine rigoureusement scientifique.
    Le débat se situe au niveau de la mémoire de l’eau, expérimentation de Jacques Benveniste …
    Bref je n’entrerai pas dans cette controverse, simplement ne laissez plus dire que l’homéopathie n’est pas une médecine scientifique. De tels propos sont déshonorant pour la mémoire de Samuel Hahnemann qui était un immense précurseur, incompris de ses contemporains et rigoureusement scientifique.

    • Athéenuation IV dit :

      Vous avez une vision totalement fausse de ce qu’est une expérimentation scientifique, en particulier en double aveugle. L’expérimentation sur soi-même, ou des proches, est totalement à l’opposé de toute rigueur scientifique, est proscrite au dernier degré par la méthode scientifique, et ne peut qu’en rester au stade de l’anecdote, du moins tant qu’il n’y a pas de confirmation objective. Toutes les pseudo-médecines ou pseudo-science inventées de toute pièces de cette manière farfelue par un « gourou découvreur » restent d’ailleurs, bizarrement, incapables de montrer quelque efficacité que ce soit pour guérir autre chose que ce qui guérit tout seul : chiropratique, ostéopathie, acuponcture, fleurs de bach, chromatothérapie, génodique, mésothérapie, auriculothérapie, psychanalyse, etc… Et au premier rang de ces absurdités, l’homéopathie, bien sur.

      Par contre des expérimentations en double aveugle sur des souris pourraient, elles, donner des résultats objectifs et reproductibles. D’ailleurs c’est le cas, quand c’est fait correctement ça montre que ça ne fait rien de plus que le placebo.

      Les « hypothèses » et « résultats » de Hahnemann n’ont donc à ce jour strictement aucune valeur, puisque jamais confirmés expérimentalement. Dire que l’homéopathie est « scientifique » est simplement une énormité risible. Il s’agit d’une médecine de grimoire telle que pratiquée au moyen-âge, dans laquelle on prétend « soigner » des enfants qui dorment les fesses en l’air avec un « médicament » préparé « à partir d’écoulements urétraux gonococciques recueillis auprès de malades non encore soignés » (Medorrhinum, une des préparation homéo les plus populaires : http://www.xn--homopathie-d7a.com/traitements/medorrhinum.html). Et d’où cela sort-il ? D’une analogie passée un jour par la tête d’un homéopathe, jamais vérifiée expérimentalement… Avec l’homéopathie, tout est comme ça : on est en pleine pensée magique débridée.

      Si cela peut néanmoins vous rassurer en pensant à tort que cette fumisterie est autre chose que de la sorcellerie berrichonne, libre à vous, mais de grâce renseignez-vous à des sources fiables, apprenez ce qu’est vraiment la méthode scientifique, et cessez de répandre ce genre de mensonge éhonté sur une prétendue scientificité de l’homéopathie. Merci d’avance.

  5. Jean Bretonelle dit :

    Moi et ma famille nous sentons personnellement agressés et diffamés par la tribune des 124 ignorants contre ľhoméopathie et par tous les idiots utiles de l’industrie pharmaceutique qui les soutiennent.
    C’est aussi notre libre arbitre qui nous est contesté.
    Patients quasi exclusifs de la médecine homéopatique, sauf nécessite allopathique, depuis des décennies, nous serions victimes d’hallucinations ou de délires complotistes sur internet à chaque fois que nous observons les résultats, guerisons et rémissions spectaculaires de nos problèmes de santé grâce aux prescriptions homéopathiques.
    Ľapproche homéopathique de la santé est un chemin initiatique d’évolution intérieure holistique qui ne peut être compris que si il est expérimenté à titre individuel.
    C’est le seul chemin de santé et ďautonomie.
    La médecine dite conventionnelle est arrivée à une étape critique dangereuse et mortifère dictée par le profit financier de ľindustrie pharmaceutique, avec la complicités des politiques, quelqu’en soit le coût sanitaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Pour consulter notre politique de confidentialité, cliquez ici.