Thyroïdine : la substance interdite qui régule les hormones !

Chère amie, cher ami,

C’est encore une histoire à scandale !

Nous ne pouvons malheureusement pas lancer une pétition pour chacun d’entre eux même si cela nous démange à chaque fois !

L’histoire de ce traitement interdit s’associe, comme souvent, à celle d’un homme, d’un médecin en l’occurrence, thérapeute de grand talent, très apprécié de ses patients, seulement pourchassé par les autorités de manière infondée.

Connaissez-vous le Dr Didier Panizza ? Avec différents confrères, il a monté, à Paris, un centre médical spécialisé dans les troubles alimentaires et hormonaux, les deux étant liés…comme nous le verrons.

Il faut savoir aujourd’hui que le Dr Didier Panizza est victime d’une terrible injustice !

Et tous les médecins spécialistes des troubles hormonaux sont concernés par cette situation. Tous aujourd’hui sont privés d’un moyen simple et utile de soigner leurs patients. Ils sont partagés entre leur devoir médical et les risques juridiques qu’ils encourent à bien faire leur travail si la situation ne change pas.

Le 8 décembre 2017, le Dr Panizza comparaît devant la Cour d’appel dans l’un des derniers soubresauts d’une procédure qui n’a que trop duré.

On lui a reproché d’avoir donné à ses patients de la thyroïde naturelle. Aujourd’hui, les autorités s’étonnent que certains de ses patients se soient procuré ce remède à l’étranger (en Belgique notamment).

Car les malades évidemment veulent pouvoir bénéficier de ce traitement interdit en France mais autorisé partout ailleurs depuis 1850 ! Il est même pris en charge par les assurances maladies de certains pays. C’est le cas de l’Allemagne par exemple.

Il serait également prescrit à des personnalités connues, à l’instar d’Hillary Clinton aux Etats-Unis.

Au Canada, un grand laboratoire pharmaceutique propose à la fois des traitements chimiques et un traitement naturel. Seules les autorités françaises ont interdit ce traitement.

Pourquoi prendre de la thyroïde naturelle ?

Notre médecin est avant tout un spécialiste de l’obésité (et de ses conséquences) ainsi que des troubles de l’alimentation. Dans le sillage du Dr Jacques Moron qui a décrit différents types d’obésité, le Dr Panizza travaille tous les jours avec des patients qui aimeraient maigrir mais n’y parviennent pas.

En effet, le fait de grossir ne vient pas nécessairement de la quantité d’aliments que l’on avale, contrairement à ce que l’on pourrait croire. En réalité, la masse graisseuse d’une personne n’a aucune raison d’augmenter surtout si son mode de vie reste stable. Si donc le poids change, c’est que quelque chose ne fonctionne pas ou mal. Le travail du médecin nutritionniste est de chercher la cause du dysfonctionnement.

Grâce à un scanner qui mesure la composition du corps, le Dr Panizza est capable de voir où se situe la graisse et si elle s’est logée dans des zones dangereuses, notamment autour des organes dans le ventre (ou abdomen). C’est ce que l’on appelle la graisse viscérale. Les bilans biologiques viennent compléter cette information.

Bien souvent, le problème est hormonal à l’origine. En effet, la prise de poids peut être liée à une baisse d’activité de la thyroïde.

Le médecin dispose alors de trois niveaux d’intervention possibles :
L’alimentation, dont les effets sont réels, mais restent limités chez certains patients.

La micro nutrition qui vise à pallier les carences du patient : vitamines, minéraux, etc. Une supplémentation en iode, par exemple, sera parfois envisagée.

Et enfin, l’utilisation de traitements plus élaborés : traitements conventionnels, comme le fameux Lévothyrox, mais aussi traitements naturels, comme la thyroïdine.

On utilise un petit morceau de thyroïde de porc. On le déshydrate avant de le mettre dans une gélule. En effet, ces animaux ont une thyroïde proche de celle de l’homme. Le procédé de fabrication est simple et facile à contrôler.

Et pourtant, ce traitement est interdit en France alors qu’il est couramment utilisé en Allemagne et aux Etats-Unis.

Résultat : de très nombreux patients français, chez qui le Lévothyrox ne fonctionne pas ou mal, se procurent de la thyroïdine à l’étranger.

Plus inquiétant, certains cherchent à la retrouver sur Internet sans aucune garantie de qualité. Le Dr Panizza, que j’ai interrogé sur le sujet, en a lui-même fait l’expérience avec son avocat :
« Nous avons fait le test. Nous avons commandé de la thyroïde naturelle aux Etats-Unis sur deux sites Internet différents. Nous sont parvenues des boîtes fabriquées en Inde contenant des produits manifestement élaborés hors des circuits pharmaceutiques classiques. C’étaient des boîtes grossièrement imitées. Les gens qui ne savent pas ça s’exposent à de graves problèmes de santé. »
La situation pour les patients en France est donc très compliquée aujourd’hui. Certaines personnes, désespérées de ne pas trouver de remède à leurs maux, se tournent vers des solutions vendues sur Internet. Elles s’exposent à des dangers et personne ne peut les aider.

Car la plupart des patients qui commandent des produits sur Internet n’en disent rien à leur médecin de peur d’être mal vus ou réprimandés. Ils savent qu’en cabinet, s’ils émettent un avis sur un sujet médical, ils risquent de s’entendre rétorquer « Vous êtes médecin ? » ou une phrase du même type qui décourage le dialogue mais pas les recherches sur Internet.

Et pourtant la solution passe nécessairement par le dialogue entre le médecin et le patient, mais aussi un changement de cap des autorités de santé.

Pour être mieux armé dans la discussion avec son médecin, autant comprendre, au moins dans les grandes lignes, comment fonctionne la thyroïde.

Thyroïde : comment ça marche ?

La thyroïde est une glande. Elle appartient au système endocrinien, c’est-à-dire un ensemble de glandes qui régulent les hormones dans notre corps.

Notons qu’il s’agit d’un système complexe qui joue sur le fonctionnement de tout le corps. Il interfère avec de nombreux organes et l’ensemble des mécanismes impliqués ne sont pas tous expliqués par les scientifiques.

Je vous propose donc une vision synthétique, donc nécessairement simplifiée, de ce problème.

Le rôle de la thyroïde est primordial dès le début de la vie. La thyroïde répand dans tout le corps des messages chimiques qui assurent de multiples fonctions tout au long de la vie, dont la croissance du fœtus, la croissance après la naissance, la formation du système nerveux et du cerveau, le bon fonctionnement de la respiration, des muscles, du cœur, de la digestion, etc.

Elle assure l’harmonie au sein du corps.

C’est une glande située sous le larynx (gorge). Elle a la forme d’une farfalle (ou d’un papillon). Malgré son importance, elle est toute petite, à peine six centimètres de long, et ne pèse qu’une vingtaine de grammes.

Au sein de la thyroïde, on trouve des follicules (3 millions) constitués de cellules folliculaires (thyréocytes) ou de cellules C (parafolliculaires).

Les cellules folliculaires produisent différentes hormones que l’on appelle :
T4 : thyroxine,

T3 : triiodothyronine,

T2 : diiodothyronine,

T1 : monoiodothyronine.

Les cellules C produisent de la calcitonine qui agit sur le métabolisme du calcium et du phosphore.

Une thyroïde en bonne santé fabrique ces hormones en fonction des ordres reçus des glandes du cerveau : l’hypophyse et l’hypothalamus. Cela se fait selon une procédure bien établie : l’hypothalamus donne des ordres à l’hypophyse, qui les relaie à la thyroïde via une hormone que l’on appelle TSH.

En principe, le niveau de TSH dans le sang indique comment fonctionne la thyroïde :
trop bas (sous 0,5 mU/L), c’est l’hyperthyroïdie,

trop haut (au-dessus de 4,5 mU/L), on parle d’hypothyroïdie.

Thyroïdine (thyroïde naturelle) et Lévothyrox…pourquoi les deux sont nécessaires ?

Pour faire fonctionner le système endocrinien, il faut de l’hormone T3, une hormone active.

Or, la thyroïde, véritable manufacture à hormones, fabrique surtout de la T4, qui est une hormone de réserve, ainsi qu’un peu de T3 mais pas assez pour les besoins de notre corps !

Quel est ce mystère ?

La réponse est simple. La T4 peut être transformée en T3 grâce à une enzyme, (l’iodothyronine 5′-désiodase) dont on distingue deux types : le type I présent dans la thyroïde, le foie, le rein et le type II présent notamment dans le cerveau.

Mais il existe deux écueils :

1/ Les T4 sont des hormones de réserve. Elles se transforment en T3 (hormone active) ou en RT3 (hormone inactive). Chez certains patients, un trop haut niveau de RT3 est le signe d’une déficience en T3. La thyroïde ne fonctionne plus ou mal.

2/ L’enzyme 5’-désiodase ne fonctionne plus ou mal chez certains patients. C’est le cas chez des patients qui font des régimes alimentaires sévères. Ils détruisent leurs enzymes et puis lorsque l’alimentation redevient normale, ils reprennent bien plus de kilos que ceux qu’ils avaient perdus. La T4 ne peut plus être transformée. Ils n’ont alors plus de T3. Pour eux, un traitement à base de thyroïde naturelle est tout indiqué.

A ce niveau de détail, il est aisé de voir que les problèmes thyroïdiens sont très variés.

Entrent en jeu des mécanismes subtils qui demandent une finesse d’analyse, d’écoute et d’observation du thérapeute, que peu de médecins ont le temps ou la volonté de mettre en œuvre.

Il paraît évident, par ailleurs, que soigner tous ces cas au Levothyrox est absurde. Ce médicament est un super apport en T4. Il sera donc formidable chez les patients qui ne peuvent pas en produire mais quid de ceux qui ne peuvent pas faire la transformation de T4 en T3 ? Ceux-là passent à la trappe.

C’est pourquoi médecins et patients ne peuvent se contenter de n’avoir que le Lévothyrox comme recours.

La thyroïdine présente l’avantage de permettre au médecin de proposer des dosages moins puissants que ceux liés au Lévothyrox et, surtout de présenter un produit comprenant un bouquet d’hormones, comme nous savons les fabriquer naturellement.

Comment en sommes-nous arrivés là ?

A ce stade, vous vous demandez surement pourquoi la thyroïdine a été interdite en France et qui en veut au Dr Didier Panizza et à ses collègues ?

Pour comprendre cette affaire, il faut remonter à une escroquerie datant de 2006. Un médecin et un pharmacien parisiens s’étaient mis d’accord pour proposer au public des pilules amaigrissantes. Dans leur produit, ils avaient mis une dose considérable de Lévothyrox : 800 fois la dose admissible par un patient dans un cachet !

Sans surprise, une partie des patients ayant tenté l’aventure se sont retrouvés à l’hôpital. Mis en examen, les deux protagonistes ont juré qu’il s’agissait en fait de thyroïde naturelle.

Et l’ANSM (L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament) a fait retirer ce traitement de la vente. Cette décision suspensive de deux mois, destinée à ne durer que le temps de l’enquête, n’a jamais été remise en cause et est devenue définitive. Le plus surprenant dans cette affaire est qu’il n’y a aucun dossier scientifique pour justifier cette position. Or, ni lui, ni ses collègues spécialistes des troubles thyroïdiens ne peuvent en France soigner correctement leurs patients.

Vous pouvez, pour le soutenir, nous envoyer des témoignages ou des messages de support.

En ce qui me concerne, j’assisterai au procès, dont je vous dirai l’issue.

Votre bien dévoué,

Augustin de Livois

 


64 réponses à “Thyroïdine : la substance interdite qui régule les hormones !”

  1. Kuhn dit :

    je prend lu Levothyrox 75mg, combien de gouttes de thyroxine peut-on prendre a la place de ces comprimés
    qui nous empoisonnent lentement;
    je vais en Allemagne pour me renseigner
    merci de vos infos;
    cordialement SK

  2. Walker Fiamma Corsa dit :

    Bonjour
    Il serait souhaitable que l’ ISPN autorise par un lien visible la rediffusion sur sites, réseaux sociaux, etc… de ses « alerte-santé » et de ses « infos-lettres » que l’ on reçoit par courrier.

    Aujourd’ hui je parle pour celle-ci « La preuve par le Levothyrox » (qui contient le lien pour accéder à cette page).

    Merci de bien vouloir accéder à cette demande car votre site est précieux pour nous.

    Cordialement

    H-M.

  3. CAYLA-BOUCHAREL dit :

    Bonjour,
    J’aimerai que vous m’éclairiez sur les points suivants :
    1) Il a été dit que la nouvelle formule avait été mise sur le marché suite à une demande de l’agence de sécurité du médicament qui pensait qu’elle permettrait une diffusion plus constante de la molécule utile. Qu’en est-il ?
    2) Je crois que la mise à disposition de l’ancien Lévothyrox a été annoncé pour les prochains jours ; pourquoi donc lancer maintenant cette pétition ?
    3) Quels sont les faits qui ont conduit à la décision d’interdire la thyroidine ?
    4) Ne pensez-vous pas qu’une pétition pour réintégrer la possibilité d’utiliser la thyroidine et soutenir le Dr Panizza serait plus utile en publiant des (vrais) témoignages de ses patients exprimant leur satisfaction (et montrant comparativement que le traitement est aussi (plus ?) satisfaisant que celui par le Lévothyrox) ? Cela, si satisfaction obtenue, permettrait de réintroduire une certaine émulation entre différents protagonistes pour proposer des soins efficaces et à dangers minima pour les patients, non ?
    En vous remerciant si vous avez le temps d’éclairer la lanterne d’une béotienne.
    Je vous souhaite plein succès à votre congrès.

  4. Mérelle dit :

    Je soutiens le Dr Panizza et vous remercie de mettre en lumière cet acharnement envers lui.
    Je suis sous lévothyrox depuis l’ablation de la thyroîde.

  5. marie helene massart dit :

    J’assimile mais je reste pantoise devant tous ces méfaits organisés et soutenus par nos hautes autorités……voilà bientôt 3 ans que j’ai revu et corrigé mon hygiène de vie et j’apprécie à leur juste valeur toutes les études que vous nous faites partager…..merci

  6. sc hott dit :

    ma TSH fait du yo yo depuis l ablation en 1999
    j aimerais une fois pour toutes qu elle soit stabilisé pendant un certain temps, voir des années, jamais le cas

  7. bianchin dit :

    merci de toutes ces informations
    je suis en hypo avec 125 de levothyrox une horreur pour moi de prendre ce produit tous les matins ,j ai une surcharge de poids de 25 kgs et malgre des efforts repetes je n arrive pas a me delester de toutes cette graisse ou puis je me trouver de la thyroidine et un bon medecin sur marseille qui pourrait me suivre convenablement (a la grace divine)
    merci encore et toute ma gratitude pour votre site, josiane

  8. Scheben Marianne dit :

    Je suis persuadée que beaucoup de femmes seraient intéressées par la Thyroïdine.
    C’est immensément triste de voir ce que chaque ministre de la santé, l’une après l’autre, prend des décisions contre les patients et pour les laboratoires pharmaceutiques.
    Et les ministres n’ont même pas honte quand ils/elles se regardent dans la glace.
    Je serre les pouces pour le Dr. Panizza.

  9. Marie-Josée POMATA-VAILLOT dit :

    J’ai un traitement avec des cachets de Lévothyrox 100 depuis quelque années. J’avais commencé par LThyroxine que m’avait prescrit mon médecin homéopathe de l’époque et je préférerais avoir un traitement naturel évidemment. On m’a diagnostiqué une hypothyroïdie et mon ancienne homéopathe a essayé de la traiter le plus naturellement possible mais le médecin actuel m’a prescrit lévothyrox 100 depuis 4 ans environ parce que je me sentais fatiguée et essoufflée lorsque je montais des côtes lors de certaines randonnées. Actuellement, depuis la modification du médicament j’ai ressenti quelques soucis que je n’avais pas avant cela…Ce serait parfait si on autorisait en France cette forme naturelle de Thyroxine.

  10. SABOUAT Marie-Hélène dit :

    Bonjour,
    Je vous remercie beaucoup pour votre mail.
    Depuis que la formule du Lévothyrox a été changé, je ne me suis jamais senti aussi fatiguée. J’ai des bouffées de chaleur jusqu’à devenir moite sur les bras, la figure et dans le cou, quelques douleurs articulaires.
    J’espère de tout cœur que votre action en justice vous donnera raison.
    Cordialement,

  11. RICORD Martine dit :

    Soignée par Levothyrox depuis des années, même avec l’ancienne formule, je ne me sens pas tout à fait équlibrée….
    Je comprends mieux à la lecture de cet article…
    Mais par contre la nouvelle formule a été catastrophique pour moi, perte de cheveux, maux de tête brutaux et intenses, crises de fatigue, constipation etc….. Comment notre médecine a t’elle pu en arriver là ? Ils sont vraiment aux ordres des Labos, c’est scandaleux ! C’est criminel !

  12. Delphine MABIRE dit :

    Je peux témoigner de la grande probité et intégrité du Dr Didier Panizza qui est mon médecin traitant depuis 14 ans. Il est anormal qu’un seul médecin en France doive faire face seul à cette accusation alors que ce dossier concerne plusieurs centaines de milliers de personnes (dont moi-même) qui étaient traitées par Thyroïdine naturelle jusqu’avant son interdiction en France et que des centaines ou milliers de médecin en France prescrivaient quotidiennement ce médicament autorisé partout ailleurs dans le monde. Il est donc anormal que ce médecin se trouve accusé seul et dans un contexte où le grand public comme les jeunes médecins français sont aujourd’hui tenus dans l’ignorance d’autres solutions de traitement de la thyroïde, et dans un contexte où l’inculture de présupposés « experts français » de la thyroïde ressemble à s’y méprendre au conflit d’intérêt. A l’heure du règne sans partage du Lévothyrox sur (le marché de) la ‘thyroïde française’, réveillons nous. J’ai personnellement discuté avec un médecin d’un grand laboratoire pharmaceutique canadien, fabriquant à la fois Thyroïdine naturelle et Lévothyrox, il m’ expliqué en 2010 que « les rapports des effets secondaires dus à l’absorption de Lévothyrox avaient été entreposés dans un hangar dans son laboratoire, et ceux dus à l’absorption de thyroïdine naturelle tenaient dans un dossier » . Vous, patients et médecins, ne restez pas silencieux.

  13. France Engels dit :

    Il semblé évident que la santé n est pas le moteur dans ce procès…. y a-t-il un seul patient se plaignant des soins de ce docteur? À la lecture de votre article, il semble que non, bien au contraire. Alors grande question….pourquoi l’ordre des médecins s autorisé t il à poursuivre ce médecin consciencieux en justice? L ordre ayant comme fonction la protection des patients et le respect de l éthique envers les patients, ou envers se confrères. La, personne n est lésé…( ou alors bien au contraire, ce sont les patients des médecins qui n offrent pas un traitement approprié selon les données acquises de la science qui voient leur santé péricliter) . En bref, l ordre des médecins devrait être poursuivi en justice pour non respect des données actuelles de la science… pour être moi même une victime d un acte iatrogène, qui me condamne à vie à des souffrances qualifiées de suicidaires par le corps medical, j ai eu l occasion de m apercevoir que l ordre ne remplit pas sa fonction, et même protège de manière outrageuse une Dr qui durant 6 mois, a caché un scanner qui révélait de multiples fractures, un nerf écrasé…faisant même faire faire des faux par ses confrères…cela aurait pu passer inaperçu sans l action d un dentiste qui est intervenu en urgence, alors que mes organes s étaient arrêtés de fonctionner pour cause de septicémie….ce dentiste a été intimide par l ordre…j ai ensuite réussi à installer le scanner sur mon ordinateur pour découvrir les ravages cachés…par tout un ordre… je vous éloigne bien de l affaire thyroidine…mais c est le même principe…les bons sont punis par une confraternité qui n à pour objectif qu une vie confortable…entre soi…qu importent les patients…

  14. MATHIEU Claude dit :

    c’est tellement révoltant, que j’ai du mal a me controller pour ne pas être impolis!!!!
    Mai pour ces gens-la,il faudrait rêorganiser NUREMBERG
    et les pendre haut et court par les c…….
    car ils commettent de véritables crimes contre l’humanité !!!

  15. GINDRE MONIQUE dit :

    Depuis que je prends le nouveau Lévothyrox, j’ai des effets secondaires.
    Douleurs articulaires et musculaires alors qu’avant je n’en avais aucune.
    Je fais du yoga depuis 28 ans. J’étais donc souple et sans douleurs.
    J’avais un bon sommeil. Depuis j’ai l’impression de dormir éveiller. Je me réveille sans arrêt.

  16. MATHIEU Claude dit :

    dois-je comprendre que mon commentaire ci-dessus est trop sévère?
    si c’est le cas, ne le publiez pas!

  17. MABIRE NICOLE dit :

    bonsoir

    je trouve anormal de ne pas avoir la liberté de choisir ses traitements

    bon courage à M.PANIZZA

  18. muller marie dit :

    Bonjour,
    Je suis persuadée que les problèmes de thyroïde peuvent se soigner autrement que par cette médecine conventionnelle qui nuit aux personnes et je pense que ces « labos » n’ont rien à faire avec la santé des humains.
    Maintenant il faut que ceux qui agissent pour le bien des souffrants soient forts envers et contre tous et malgré les menaces et qu’ils dévoilent le bon procédé. Après tout les malades n’ont pas cherché le… ou les déclencheurs….

  19. montatu dit :

    Je n’ai plus de thyroïde pour ma part. Déjà sensibilisée, voire scandalisée par l’excipient du nouveau Lévothyrox (voir dans google Mannitol-médicaments, effets secondaires). C’est étrange comme j’ai pu avoir bcp des mêmes effets que ceux cités pour le médicament ( à plus haute dose de mannitol bien sûre. je participe d’ailleurs à la plainte lancée contre X.
    Et ENCORE UNE FOIS une affaire scandaleuse, une de plus avec l’affaire des 11 vaccins obligatoires ( qui en plus , contiennent de l’alluminium), et maintenant ce procès du Dr Parrazi et de la thyroïdine !
    Je suis vraiment choquée, ulcérée, je ne sais pas combien de temps nous laisserons nos gouvernements nous tuer à petits feu au profits de Bigpharma.
    C’est une honte. Je pense que nous allons droit vers une nouvelle Révolution, plus rien ne marche dans notre pays et ce n’est pas un jeu de mot. La France en Dégingolade, bravo!

  20. Simone Gisserot dit :

    J’espère qu’il sera fait justice au Docteur Didier Panizza!
    Il a tout mon soutien pour son courage à faire honneur à son métier. Les pressions et l’injustice qui pèsent sur lui doivent cesser pour le rendre à ses patients pris en considération par ses soins….

  21. baltazard P dit :

    je suis moi même sous lèvotyrox , depuis 40ans ,avec des hauts et des bas, j’avais trouver un équilibre ,mais depuis la prise du nouveau lévotyrox je me détraquais de partout malgrès une vie saine, et une nourriture exclusivement bio, je ne comprenais pas ce qui m’arrivais ,de plus mais analyses sont bonnes .(digestion difficile , jambes fatiguées juste après le petit déjeuner ,sommeil 3h par nuit je suis a bout .et j’apprend ce qui ce passe actuellement, je réagie ,mon médecin ,me dit que lui me fait une ordonnance, sans rien mentionner au sujet de mon traitement , et le pharmacien lui me dit que c’est le médecin. Quel avenir ais je ?? J’ai réussie a me procurer 2 boites de l’ancien au Portugal. mon cas ne doit pas être le seul. Merci de nous défendre et nous soutenir .PB

  22. calvisi silvio dit :

    je suis heureux d’avoir été informé sur ce sujet mon épouse étant victime du scandale levotyrox,malaises en tout genres merci pour vos commentaires très utiles à la population e.

  23. RIBEIRO dit :

    incroyable le monde à l’envers, pour moi le dr.PANIZZA m’a suivit pendant un moment concernant mon problème de poids etc. je le remercie avec respect, grâce à lui j’ai appris à manger et maigris, j’avais une inflammation et j’ai été, soignée guérie, c’est un grand docteur, je suis peinée qu’il soit dans une situation pareille, j’aimerai avoir des nouvelles de son procès j’espère, je suis abonnée à son Facebook, je vous souhaite bon courage, respectueusement, une patiente ana ribeiro

  24. Fillol dit :

    La lecture de votre exposé est fort intéressante , mais hélas nous patients comment faire devant l’arbitraire de l’ANSM .
    Je suis sous Lévothyrox depuis fin 1986 , c’est las eule molécule chimique que je consomme à mon corps défendant , mais je ‘nai pas le choix . opérée depuis février d’un spondylolisthésis avec pose d’arthrodèses je me suis vue obligée de prendre la nouvelle formule de Lévothyrox au retour de l’hospitalisation 1 mois plus tard .Des douleurs violentes sont apparues dans les muscles 4 jours plus tard . je suis sous morphine jour et nuit pour des douleurs articulaires et musculaires qui n’ont rien à voir avec l’opération qui selon le neuro chirurgien est un succès , et mon quotidien à moi est devenu un enfer . Comment je vais me sortir de là .

  25. Lavandier dit :

    J’apporte tout mon soutien au docteur Pianazza.Je souhaite ardemment que sa bonne foi soit reconnue dans cette rocambolesque affaire et qu’il puisse continuer à soigner avec la thyroxine fabriquée …enfin en France !

  26. LEROUX dit :

    AU SCANDALE // THYROIDE

  27. duché dit :

    d’où l intérêt de remettre le pharmacien au cœur du dispositif santé car en fait ces problèmes traduisent un déficit en connaissance et en mise en application de la matière pharmaceutique qui est le premier outil à disposition pour soigner alors que les représentants de terrain ont peu droit au chapitre et n’ont que peu de pouvoir y compris celui d’être des lanceurs d’alerte !!!
    revenir aux fondamentaux de la matiere pharmaceutique

  28. AUBERT Christiane dit :

    Bonjour à tous. Je lis ce matin votre exposé très intéressant, même si un peu ardu pour la béotienne que je suis ! Je suis sous Levothyrox 62.5 (un 1/2 CP de 125 microgr)/jour) depuis 1998, à la suite
    d’une hémi-ablation de la thyroïde, Suivie correctement, je suis très attentive cependant. Poule moment, rien à dire …

    JUSTE UNE REMARQUE SUR VOTRE DERNIER PARAGRAPHE : Une phrase n’est pas claire : ‘L’ANSM a fait retirer CE médicament de la vente … » …
    QUESTION : quel médicament ? celui incriminé qui contenait 800 fois la dose Levothyrox ? ou la thyroïdine ?
    J’incline à penser que c’est la thyroïdine mais il serait
    bone de le dire clairement en toutes lettres, je crois ; pour
    que tout soit bien clair.

    Cordialement.

  29. AUBERT Christiane dit :

    Déja fait, ci-dessus.

  30. chelet michele dit :

    je souhaite connaitre l’issue de ce procès, merci.

  31. Thal dit :

    etant sous Levothyrox depuis une dizaine d’annee je découvre dans votre lettre qu’il existe de la tyroidine naturelle je n’était pas du tout au courant pourqoi ont est pas mieux informé

  32. cachera dit :

    Je n’ai plus de thyroîde et je prends EUTHYRAL depuis 10 ans sans problème. A faire connaitre afin que les endocrinologues le prescrive !

  33. Lemaréchal dit :

    J’ai dû prendre du levothyrox après avoir eu ma thyroïde détruite au lieu d’être ralentie comme on me l’avait présenté.
    Je supportais très mal le lévothyrox et à l’époque la thyroïdine était autorisée ; j’ai donc pu profiter de ce traitement qui m’a changé complètement mon état général : plus de coups de fatigue dès le matin, une énergie retrouvée.
    Quand ce traitement a été interdit, je suis rentrée dans l’illégalité car je ne voulais pas remettre mon corps dans ce penible état.

  34. Frédéric dit :

    « A ce stade, vous vous demandez surement pourquoi la thyroïdine a été interdite en France et qui en veut au Dr Didier Panizza et à ses collègues ?

    Pour comprendre cette affaire, il faut remonter à une escroquerie datant de 2006. Un médecin et un pharmacien parisiens s’étaient mis d’accord pour proposer au public des pilules amaigrissantes. Dans leur produit, ils avaient mis une dose considérable de Lévothyrox : 800 fois la dose admissible par un patient dans un cachet !

    Sans surprise, une partie des patients ayant tenté l’aventure se sont retrouvés à l’hôpital. Mis en examen, les deux protagonistes ont juré qu’il s’agissait en fait de thyroïde naturelle.
    Bonjour,
    Je reprends un extrait de votre texte :
    « Sans surprise, une partie des patients ayant tenté l’aventure se sont retrouvés à l’hôpital. Mis en examen, les deux protagonistes ont juré qu’il s’agissait en fait de thyroïde naturelle. »

    Un article du Monde ( 03.11.2006 à 15h23 • Mis à jour le 04.11.2006 à 10h03) montre que les autorités ne se sont pas laissées abuser :
    « Après analyse, il s’est avéré que ces gélules comportaient une dose de lévothyroxine (hormone thyroïdienne de synthèse) 400 à 800 fois supérieure à la dose thérapeutique attendue. »
    http://www.lemonde.fr/societe/article/2006/11/03/fatales-gelules-amaigrissantes_830427_3224.html

    Il serait donc inexact d’affirmer que la décision – critiquable par ailleurs – de l’ANSM ait pu reposer sur le mensonge des pharmacien et médecin incriminés.

    Le Monde n’est évidemment pas exempt d’erreurs…

    Je soutien votre combat, mais dans la transparence, bien évidemment.

    Cordialement

  35. Frédéric dit :

    Bonjour,
    Je reprends un extrait de votre texte :
    « Sans surprise, une partie des patients ayant tenté l’aventure se sont retrouvés à l’hôpital. Mis en examen, les deux protagonistes ont juré qu’il s’agissait en fait de thyroïde naturelle. »

    Un article du Monde ( 03.11.2006 à 15h23 • Mis à jour le 04.11.2006 à 10h03) montre que les autorités ne se sont pas laissées abuser :
    « Après analyse, il s’est avéré que ces gélules comportaient une dose de lévothyroxine (hormone thyroïdienne de synthèse) 400 à 800 fois supérieure à la dose thérapeutique attendue. »
    http://www.lemonde.fr/societe/article/2006/11/03/fatales-gelules-amaigrissantes_830427_3224.html

    Il serait donc inexact d’affirmer que la décision – critiquable par ailleurs – de l’ANSM ait pu reposer sur le mensonge des pharmacien et médecin incriminés.

    Le Monde n’est évidemment pas exempt d’erreurs…

    Je soutien votre combat, mais dans la transparence, bien évidemment.

    Cordialement

  36. regine chaudesaigues dit :

    je suis en chimio depuis debut decembre 2016, et depuis 20 ans sous levotyrox. Aujourd’hui avec le nouveau j’ai de nombreux problèmes d’ordre intestinal,douleur osseuse et musculaires, crampes; mémoire defaillante, fatigue. j’ai 70 ans et voudrais a l’avenir continuer a me soigner naturellement avec les plantes et les huiles essentielles et je soutiens tout a fait votre démarche.

  37. carlier dit :

    bonjour,

    mon organisme ne transforme pas suffisamment le levothyrox, t4 en t3. je prends du cynomel en complèment.
    (comme l’euthyral t3 et t4 qui n’est plus commercialisé).
    sans le cynomel je serai un « légume ».
    j’ai doublé ma dose de cynomel depuis quelques mois car le nouveau levo. se tranforme encore plus mal en t3. j’ai peur pour l’avenir, je n’ai plus de thyroide, ma qualité de vie, ma vie tout simplement dépends de ces méicaments

  38. Bernaud dit :

    J’ai utilisé des hormones naturelles que je me procurait en Belgique je prenais amour thyroïd plus tard j’ai pris westroid. Je me sentais.mieux avec ces hormones. J’ai arrêté depuis une année car la France interdit l’envoi de ces hormones, c’est n’importe quoi, nous sommes le seul pays au monde a ne pas avoir le choix, je n’ai jamais supporté le Levothyrox et je suis encore plus amère lorsque je vois ce qui se passe actuellement! On se fout des patients thyroidiens et je soutiens la lutte de tous ceux qui se mobilisent contre le.monopole d’un labo. J’ai connu le docteur Panizza c’est un homme qui m’a aidé à aller mieux , achetais à cette époque mon traitement sur une île du.Pacifique mais j’ai préféré lui cacher mon traitement car je sais que les médecins peuvent avoir de graves ennuis s’ils cautionnent cette démarche. C’est vraiment inadmissible qu’il ait des ennuis avec la justice puis probablement avec le conseil de l’ordre parce qu’il a aidé des patients à aller mieux! J’attends que ke.ministre de la santé autorise différents traitements et ne se laisse pas intimider par les.labos ou autres! En ce qui.me concerne je vais en Belgique acheter les cachets le Lthyroxine qui ne me conviennent pas autant que les hormones naturelles. Bon courage Dr Panniza on vous soutient
    Estelle Y. Bernaud vous pouvez utiliser ce témoignage dans le cadre de la procédure du Dr Panizza

  39. PETRISSANS dit :

    Nous voulons le retour de la thyroide naturelle:THYROIDINE sur le marché !
    Notre santé nous appartient :la guerre face aux grands laboratoires pharmaceutiques est déclrée !!!
    Nous devons réagir ,nous sommes nombreux et déterminés ,nous ne devons pas douter de nos forces ,nous pouvons faire pencher la balance :DETERMINATION DANS LA DUREE !!!

  40. Moriau Valerie dit :

    les malades sont toujours une cible ,…à la merci des escrocs , des laboratoires et des gouvernements !
    Intolérable !

  41. Stride dit :

    Je vous remercie pour ces explications qui viennent éclairer ce que j’avais pris pour une rumeur : « nous n’aurons pas la possibilité d’acquérir une autre formule car elle est incompatible avec l’Islam ». Cet article est clair, la thyroxine est faite à base de la thyroïde de porc.
    Je suis bien sûr concernée, vous l’aurez compris..j’aimerais trouver un médecin compétent. Pour l’instant je n’ai pas d’autre solution que d’aller en Espagne chercher l’ancienne formule du Levothyrox.
    Merci de votre bienveillance
    Morine

  42. Moulin danie dit :

    Depuis près de 45 ans (hashimoto) je suis traitée avec des changements de médicament sans information. J’attends avec impatience de pouvoir prendre la thyroidine. qui j’en suis sûre résoudra mes problème et je soutien ce courageux docteur Panizza, car je ne veux plus de lévothyrox …suicide ? ou assassinat par les autorités dites de santé ???? assez d’être pris pour cobaye en tous cas

  43. Dubosc dit :

    Voilà mes symptômes à cause du nouveau livotyrox:
    Perte de cheveux, prise de poids, mal de dos et douleur musculaire

  44. Viaud dit :

    Bonjour,
    Je soutiens l’action du Dr Panizza. Il faudrait tout de même que des preuves de la dangerosité du produit naturel soient apportées !
    C’est absolument fou de penser qu’à l’heure de l’UE, où les marchandises circulent librement, comme les humains, les animaux…. un traitement reconnu dans plusieurs pays ne le soit pas en France.
    L’histoire du pot de terre contre le pot de fer me semble toujours d’actualité, hélas !
    Courage à tous les défenseurs de la justice.

  45. CANET-JACQUILLAT dit :

    Patiente traitée au LEVOTHYROX depuis de nombreuses années, sans pour autant que l’on puisse stabiliser la TSH , qui peut varier entre 0.53 et 4.94 entre 2 controles ….je subis les effets indésirables de la nouvelle formule (malaises, grosse fatigue , bouffees de chaleur impressionnantes, maux divers, prise de poids, constipation , perte de mémoire….. ).Ma fille, a pu me rapporter plusieurs boites de l’ancienne formule de l’étranger.Sommes nous des cobays ? j’envisage une autre solution pour l’avenir , plus naturelle.

  46. ALTENBURGER Mireille dit :

    J’ai une TSH très basse après avoir pris le nouveau Lévothyrox 125 (0,1).
    Mon médecin me prescrit toujours le nouveau Lévothyrox mais à 120, d’après lui, parce que le nouveau est tellement un bon médicament qu’il est un peu trop dosé pour moi…
    Que dois-je en penser ? Je ne sais pas ce que je dois faire.

  47. PASQUET Marie-Françoise dit :

    je fais partie de ces patients très fatiguées , je prends du Lévothyrox mais ne suis pas répertoriée comme victime du changement de formule.
    que faire, quand le médecin reste impuissant!
    et pourtant cela me pourri la vie….

  48. francette Delgutte dit :

    Votre dossier est remarquable par sa clarté et sa précision. Tout a été remis en perspective et contextualisé.
    Un grand merci.

  49. PEULTIER Jean-Marc dit :

    Merci pour l’info. Je prends du levothirox 125 depuis + de 20ans.

  50. ternier chantal dit :

    bien sur que je le soutien
    mais ce qui m’intéresse dans un premier temps c’est de me procurer de la thyroide naturelle, ou peut-on s’en procurer
    car mon médecin traitant qui ne veut pas m’ordonner malgré tous les effets secondaires.
    moi j’ai plein de boutons sur tous le corps et de nombreuses
    croutes sur le cuir chevelu et sans parler des autres
    c’est insupportable je me gratte tout le temps
    j’aurai souhaiter revenir à l’ancienne formule

  51. Joëlle Lambijon dit :

    J’apporte mon soutien au Dr. Didier Panizza .
    J’ai été opérée de la thyroïde.
    Le traitement par le levothyrox avec lactose me convenait bien. Mon endocrinologue avait trouvé le bon dosage. Le changement des adjuvants me provoque des problèmes . Je ne comprends pas la position des autorites médicales officielles en France

  52. LEHNEN dit :

    après lecture de tousces messages je me retrouve dans chacun de vous. levothyrox depuis 20 ans et du poids à reven dre…effets secondaires multiples qui perdurent encore depuis la nouvelle formule mais l’ancienne ne m’allait pas non plus….mais j’ai une lueur d’espoir avec ce dr Panizza qui semble-t-il pourrait nous sortir de cet enfer des laboratoires ..
    où peut-on se procurer avec FIABILITE cette thyroïdine ???

  53. JOSSE Viviane dit :

    Véji
    Je n’avais pas connaissance de ce Docteur et de ses ennuis.
    Ce doit être un très docteur, comme les anciens, pour qu’il soit poursuivi par l’ordre des médecins.
    Il est bon de savoir que ce soit-disant « ordre des médecins » s’attaque, tous les ans à 1 ou plusieurs BONS MEDECINS pour les éliminer, car trop dangereux pour l’ordre établi.
    Je suis moi aussi victime de ce nouveau médicament le Lévothyrox, avec tous ses effets secondaires plus qu’indésirables.
    J’ai fait un signalement sur la page du gouvernement.
    De plus, non pas pour l’argent, j’ai déposé plainte auprès de l’avocat parisien pour faire « nombre ».
    Peut-être pourriez-vous, vous qui venez de témoigner, faire de même, pour gonfler le nombre de dossiers ?
    Enfin, j’ai trouvé 2 labos pour me procurer des compléments alimentaires. Vous pourrez consulter leur site sur internet . L’un est le Laboratoire PHYT-INOV et l’autre : SUPERSMART – rubrique système endocrinien et le complément « NATURAL THyROFORMULA ».
    Bon courage à tous et que chacun puisse trouver sa bonne formule pour améliorer sa santé

  54. amardeil dit :

    pourquoi l’Allemagne autorise la vente de la thyro:idoine et la France l’interdit? Serait-ce une question de coût pour la sécurité sociale française?

  55. amardeil dit :

    Mon commentaire n’est pas recevable car, EN ATTENTE DE MODERATION. Qui doit être modéré ?

    • ipsn dit :

      La modération est toujours utile, dans la mesure où elle permet d’éviter les propos haineux ou déplacés. Cela dit, nous essayons de respecter au mieux la liberté de chacun. Pour nous, il s’agit aussi d’un travail qui prend du temps. C’est pourquoi les commentaires n’apparaissent pas toujours dans la seconde ! Belle journée, l’équipe IPSN

  56. GUILLET dit :

    Après 18 ans de lévothyrox 125 pour hypo, en mai 2016, j’ai commencé à avoir tous les effets secondaires dû à ce poison ancienne formule. Ce médicament n’a que 30 ans d’existence et ce n’est que le début des plaintes de patients.

    En ce qui me concerne ne pouvant pas compter sur la médecine, j’ai complètement changé d’ alimentation, j’ai arrêté le médicament pendant 7 mois et l’ai repris en mai 2017 avec nouvelle formule mais à la dose de 75.

    Ceci dit je ne compte pas m’arrêter là, pour moi et tous les patients qui ont été abusés part la médecine (endocrinologues qui n’étaient pas si nombreux en France avant la catastrophe deT tchernobyl

  57. Kuhn dit :

    j’ai toujours des pertes de cheveux, crampes, douleurs dans les articulations, quand le gouvernement se rendra compte
    qu’il est complice des laboratoires;
    a moins qu’ils veulent éliminer les gens, le fameux complot,
    dont tout le monde parle……
    je suis écoeurée, j’espère que eux aussi paieront leurs méfaits
    merci de nous écouter

  58. michele quaglino dit :

    ECOEUREE DEPUIS DE LONGUES ANNEES CAR ON NE NOUS ENTEND PAS DU TOUT

  59. arnaud2 dit :

    je suis pour les hormones bio identique qui pourrait nous sauvais la vie a tous comment nous faire entendre

  60. Marie L dit :

    Bonjour, tous ces témoignages sont explicite de mécontentement. Voilà une partie des effets du au manque d’équilibre de Thyroide. Je suis sous Levotyrox depuis 8 années et je me débat dans les méandre de tous ces inconvénients pour ne pas sombrer dans les bas fonds . Auriez vous l’amabilité , la gentillesse, la possibilité de me renseigner pour obtenir de la Thyroidine afin de retrouver un meilleur Équilibre au quotidien s’il vous plaît. Car avant tout mes ennuis je prenais déjà cette hormone qui me convenait à merveille. Puis mon Medecin n’ayant plus pu la prescrire j’ai été en Euthyroidie jusqu’a la découverte dramatique qui m’a coûté l’ablation de la totalité de mon joli papillon . Celui ci est parti en retraite, et son remplaçant n’est pas du tout connecté à cette ouverture bien sur. Et voilà que ces derniers jours je reçois des infos qui me reparle de ce produit . Ci cela n’est pas le fruit du destin alors!!!!!!!!!!! Voilà la raison qui fait que je viens vers vous en mettant touts mes espoirs d’obtenir des conseils précieux. Merci de votre attention.
    Force et Merveilleuse Énergie pour soutenir le Dr Panizza qui me semblel être, un Être Exceptionnel. Très grand Merci , Excellente journée à vous qui prenez le temps de me , nous lire.

  61. 25ans que je vis avec la throidine et je vais très bien il s agit d un médecin de grande qualité je lui souhaite bon courage dans ce monde d intérêts avant tout . dit :

    Merci et bon courage au Dr Panizza voilà 25 ans que je me soigne avec la thyroïdine et je vais très bien. Il est inconcevable de devoir s approvisionner à l étranger avec les contraintes que cela impose . Je soutiens de tout cœur ce grand médecin courageux

  62. Moreau jo dit :

    Merci et bon courage au Dr Panizza voilà 25 ans que je me soigne avec la thyroïdine et je vais très bien. Il est inconcevable de devoir s approvisionner à l étranger avec les contraintes que cela impose . Je soutiens de tout cœur ce grand médecin courageux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Pour consulter notre politique de confidentialité, cliquez ici.